Relier 10 stations de ski dans les Alpes avec des voitures électriques : Un enfer ?

« Les voitures électriques ne sont pas adaptées pour les vacances aux sports d’hiver »; c’est une idée qui est fréquemment répétée. Est-ce vraiment vrai ? Pour le découvrir, nous avons décidé de l’expérimenter par nous-même en faisant un roadtrip dans la traversée des Alpes. Alors, périlleuse aventure ou joyeuses vacances entre amis ?

Il semble que c’est devenu une histoire récurrente dans les médias : prendre une voiture électrique et l’emmener en montagne pour pratiquer les sports d’hiver, mettant ainsi à l’épreuve ses points faibles supposés – le froid, l’altitude et la rareté des points de recharge. À AP, où nous utilisons des voitures électriques seit presque quinze ans, nous alternons entre amusement et agacement face à ce désir presque obsessionnel de trouver des failles dans tout ce qui n’est pas alimenté par des combustibles fossiles, et ce souvent avec un manque d’objectivité et/ou d’expérience. Nous avons donc décidé de faire notre propre excursion à travers les Alpes, allant de station en station du nord au sud avec une gamme variée de voitures électriques : une MG4 Xpower pour le plaisir, un Volkswagen ID.Buzz pour l’approche « vanlife » et une Tesla Model Y car, après tout, un roadtrip sans Tesla serait impardonnable ! (Et puis, elle est la voiture la plus vendue en 2023).

Lire aussi :   Voiture électrique établit nouveau record puissance de recharge

Vous aimeriez lire aussi : Faire un roadtrip avec une caravane électrique : est-ce vraiment une galère ?

Avons-nous rencontré le moindre problème ? Spoiler alert : absolument pas. Certes, les basses températures affectent la consommation, mais à moins que vous ne conduisiez une Bolloré Bluesummer, ce n’est pas un problème majeur. Une bonne planification et une dernière recharge avant de quitter l’autoroute suffisent généralement. Si aucune borne de recharge n’est indiquée à proximité sur votre application favorite (peut-être Ulys ?), vous pouvez demander à votre hôtel ou gîte s’ils disposent d’une prise de recharge. Et n’oubliez pas : si vous montez à l’aller, vous descendez au retour.

Reste-t-il des inquiétudes à la fin ? Peut-être glisser sur une plaque de verglas en descendant de votre voiture, ou ne pas manger suffisamment de légumes pendant votre séjour. Autrement, ce roadtrip a été sans encombre. Cette expérience se rapprochait plus d’un voyage entre amis à travers des paysages à couper le souffle plutôt que d’un test stressant sur la route, un style qui n’est pas notre norme, mais que nous pourrions bien adopter à l’avenir. Si vous avez autant apprécié à regarder la vidéo de notre aventure que nous à la réaliser, n’hésitez pas à nous le faire savoir et à la partager sur les réseaux sociaux.

Lire aussi :   Renault Flexis 2026 : Détails sur l'utilitaire électrique révolutionnaire et gratuit

Vous aimeriez lire aussi : Nous déménageons en van électrique : est-ce le bon choix ?

Remerciements

Nous tenons à remercier chaleureusement les offices de tourisme qui nous ont accueillis avec beaucoup de bienveillance et disponibilité pendant ce roadtrip :

  • La station de la Rosière, en Haute Tarentaise, avec son merveilleux restaurant du I.YL. Hotels
  • Le village de Bonneval-sur-Arc en Haute-Maurienne, reconnu comme l’un des plus beaux villages de France (le seul en Savoie)
  • L’Oisans, mélange parfait des Alpes légendaires à la limite entre l’Isère et les Hautes-Alpes, offre ski en hiver et vélo en été

Contient une promotion commerciale pour Ulys En savoir plus

Retour en haut