Découverte du show room parisien Cadillac City : la marque américaine joue à l’Apple

Découverte du Cadillac City – La marque américaine se prend pour Apple avec son show room parisien

Pour son retour en France, Cadillac ne fait pas les choses à moitié. La firme américaine détenue par General Motors a ouvert un Cadillac City à Paris. Un « centre d’expérience » qui ressemble d’assez près à un Apple Store. Nous sommes allés découvrir ce lieu atypique au cœur de la capitale.

Quand Cadillac se prend pour Apple

Cadillac revient en grande pompe sur le marché français. Automobile Propre s’est rendu à l’inauguration du second Cadillac City en Europe. Situé au cœur de la capitale, juste en face de l’Opéra Garnier, ce nouveau centre d’expérience doit permettre à la marque de faire (re)découvrir l’univers de Cadillac aux Français. En face de ce nouvel espace, la firme américaine s’est offerte un énorme bandeau publicitaire au-dessus de l’Apple Store Opéra.

Decouverte du show room parisien Cadillac City la marque

Le Cadillac City Paris « reflète l’héritage de la marque et ouvre la voie à un monde moderne avec notre gamme 100 % électrique », selon le communiqué de presse de l’entreprise. On sent bien que l’expérience client a été placée au centre de la conception de nouvel espace. L’endroit est beaucoup plus intimiste qu’un show-room classique. En réalité, on se sent plutôt dans une boutique Apple ou dans un musée, que dans une concession automobile.

Un mini-musée sur l’histoire de la marque

Toute l’histoire de la marque est retracée dans les couloirs du Cadillac City. Selon les mots de Jaclyn McQuaid, PDG de General Motors pour l’Europe, « Cadillac est indissociable de la culture et du patrimoine français. La marque existe depuis plus d’un siècle. Bien que son image et sa perception aient évolué au fil du temps, notre engagement envers un design innovant et audacieux est resté indéfectible. L’histoire de notre nouvelle maison à Paris reflète également l’héritage emblématique de Cadillac ».

1717211256 560 Decouverte du show room parisien Cadillac City la marque

Implanté sur deux niveaux, ce nouvel espace est le premier à voir le jour en France. Un autre a par ailleurs été ouvert à Zurich, en Suisse. Pour Cadillac, cette boutique de luxe est un moyen de se différencier de la concurrence. Le constructeur américain cherche à offrir une expérience premium à ses futurs clients et pense que ce Cadillac City peut marquer les esprits. Pour s’implanter en France, la marque devra probablement faire preuve de pédagogie. Malgré son aura aux États-Unis, peu de Français connaissent véritablement Cadillac.

Dans ce Cadillac City, il est donc possible de découvrir les deux modèles électriques commercialisés par la firme en France. Le constructeur a misé sur un espace minimaliste, épuré, mais avec le charme des vieux bâtiments parisiens. Et ce n’est pas une concession comme les autres. Dans cette boutique, les clients peuvent configurer eux-mêmes le véhicule de leur choix sur des tablettes pré-disposées à l’étage. De quoi avoir un aperçu rapide des options disponibles et des tarifs correspondants.

Voir plus :   Amende pour Bugatti en raison de la norme CO2

En France, Cadillac mise sur l’Optiq, mais…

C’est une offensive 100 % électrique que souhaite mener l’entreprise sur le marché français. Après le lancement du Lyriq sur la pointe des pieds en mars 2024, la marque a inauguré l’Optiq le 29 mai dernier. Ce deuxième modèle est un SUV de taille moyenne et c’est lui qui doit permettre à la marque de se faire une place dans l’Hexagone. Malgré la qualité du véhicule, ses performances alléchantes et les bonnes intentions de la marque, l’Optiq sera fabriqué en Chine. Un détail qui pourrait jouer en défaveur de Cadillac.

Pour deux raisons : au niveau de l’image de marque avant tout. Cadillac veut faire la différence en se positionnant sur le créneau du premium. Ça commence mal. Mais aussi à cause de l’augmentation probable des droits de douane en Europe. En effet, en produisant l’Optiq au sein de l’empire du Milieu, la marque devra payer la même taxe que les constructeurs chinois qui souhaitent exporter leurs modèles sur le Vieux continent. La Commission européenne se prononcera à ce sujet le 5 juin 2024.

Picture of Gilfoyle

Gilfoyle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aidez-nous à faire avancer votre média
Des questions ou des suggestions...
Retour en haut