Réduction de l’usure des batteries de voitures électriques: nouvelle méthode découverte

Une Kia EV6 et une Hyundai Kona à une station de recharge en Norvège

Une Kia EV6 et une Hyundai Kona à une station de recharge en Norvège

Des chercheurs européens affirment qu’un nouveau protocole de charge pourrait minimiser les impacts de l’usure sur une batterie. Cela pourrait potentiellement doubler leur longévité.

Qu’est-ce que ce nouveau protocole de charge ?

Un groupe de chercheurs en Europe, mené par le professeur Philipp Adelhelm, propose l’instauration d’un nouveau protocole de charge afin de prolonger la vie des batteries. Ils croient avoir découvert une méthode pour améliorer la longévité des batteries.

La recharge actuelle d’un véhicule électrique se fait avec un courant continu. Cependant, une étude parue dans la revue Advanced Energy Materials, réalisée par ces chercheurs, suggère qu’il existe peut-être une façon plus efficace de procéder.

Leur attention s’est portée sur des cellules NMC532 (nickel-manganèse-cobalt) qui contiennent une anode en graphite. De nombreux véhicules électriques fonctionnent actuellement avec de telles cellules, bien que les nouveaux modèles semblent se tourner davantage vers des cellules NMC811.

Le courant pulsé serait plus performant que le courant continu

Lors de leurs expériences, les chercheurs ont expérimenté différents moyens de recharge. Les batteries ont initialement été chargées avec un courant continu traditionnel, puis avec un courant pulsé selon le nouveau protocole de charge. Les cellules ont ensuite été démontées afin d’être analysées.

Il apparaît alors des  » variations significatives » d’après les scientifiques. Ils notent par exemple que  » la SEI (Solid Electrolyte Interphase) est indubitablement plus épaisse avec un chargement par courant continu« , ce qui affecte sa capacité.

Voir plus :   Milence annonce nouveau site de recharge pour camions électriques près de Perpignan

Les experts ont relevé un grand nombre de fissures dans les électrodes NMC532, ce qui a sans doute joué un rôle dans la diminution de la capacité. Le chargement par courant pulsé a  » engendré une SEI plus mince et moins de modifications structurelles dans les matériaux des électrodes« , expliquent-ils.

A même de doubler la durée de vie des batteries

A la suite d’expériences plus poussées, les chercheurs estiment que  » le chargement par courant pulsé à haute fréquence favorise une distribution uniforme des ions lithium dans le graphite, et diminue le stress mécanique et la fragmentation des particules de graphite« .

Autrement dit, ce nouveau protocole de charge a le potentiel de réduire les signes de vieillissement sur les batteries des voitures électriques. Ils affirment que cela pourrait  » doubler la durée du cycle« . À long terme, cette avancée pourrait rassurer certains automobilistes hésitant encore à passer à l’électrique.

Aidez-nous à faire avancer votre média
Des questions ou des suggestions...
Retour en haut