Volkswagen lance ID.UX, sa nouvelle stratégie électrique en Chine

ID.UX, la nouvelle stratégie électrique de Volkswagen en Chine

C’est lors du salon automobile de Pékin que le concept Volkswagen ID.Code a été dévoilé, représentant la nouvelle orientation que prend le constructeur allemand en Chine, un plan stratégique baptisé ID.UX. Cela implique notamment la mise sur pied de nouveaux partenariats, rompant avec ses associations traditionnelles avec FAW et SAIC.

En 2023, l’ère de Volkswagen comme leader incontesté sur le marché chinois est arrivée à terme. Ce règne avait débuté au début des années 90 avec la mise en marché des modèles Santana et Jetta. Au-delà de perdre la première place, la firme allemande a également vu un déclin drastique de ses ventes, perdant environ un tiers de celles-ci – ce qui représente plus de 10 % de son volume total de ventes partout dans le monde. Sa part habituelle du marché chinois, oscillant autour de 12,5 %, ne représente aujourd’hui qu’une portion de plus en plus limitée de ce dernier : les véhicules à moteur thermique. Ses voitures électriques peinent à trouver preneur.

Face à la génération montante de voitures électriques, les géants de l’industrie chinoise ont lancé de nouvelles marques, dont Zeekr, Arcfox et Voyah. De son côté, Volkswagen continue d’opérer sous son nom actuel, tout en accentuant son identité chinoise par le biais de sa stratégie ID.UX. Celle-ci se veut ainsi plus chinoise, avec davantage de composantes locales, rendu possible grâce aux différents partenariats établis avec Xpeng, Horizon Robotics, Thundersoft. D’ailleurs, le concept ID.Code est sans doute le prélude à l’un des deux modèles prévus dans le cadre du partenariat avec Xpeng.

Voir plus :   Bonus écologique pour voitures électriques prolongé jusqu'en 2027 ?

La stratégie est plus chinoise car l’ensemble du développement du véhicule, du plan produit au design en passant par l’élaboration a été effectué sur le plan local,. C’est ici que le changement est le plus marquant. En effet, Volkswagen ne s’appuie plus sur les sociétés FAW-VW ou SAIC-VW. Dans un esprit qui pourrait se résumer par « la coentreprise n’est pas ton amie », c’est Volkswagen Anhui qui porte désormais l’entièreté de la nouvelle stratégie électrique de Volkswagen en Chine.

Certes, Volkswagen Anhui est le fruit d’une coentreprise avec JAC Motors. Cependant, en 2020, Volkswagen a acquis 75 % de la coentreprise, ainsi que 50 % de JAG, la société mère de JAC… ID.UX, érigé en sous-marque, prévoit le lancement de cinq nouveaux modèles électriques d’ici 2027, y compris le ID.Unyx, version chinoise du Cupra Tavascan, qui sera le premier produit de VW Anhui.

Picture of Gilfoyle

Gilfoyle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aidez-nous à faire avancer votre média
Des questions ou des suggestions...
Retour en haut