Véhicules professionnels : dernières tendances à suivre

Les dernières tendances en matière de véhicules pour professionnels

Depuis quelques années, le marché des automobiles électriques est en plein essor. L’engouement des consommateurs pour ce type de véhicules est de plus en plus grandissant. L’État a par ailleurs mis en place un cadre favorable à l’achat de voitures électriques et hybrides aussi bien chez les particuliers que chez les professionnels. Quelles sont les dernières tendances dans ce secteur pour les entreprises ? Voici tout ce qu’il faut savoir à ce sujet.

La montée en puissance des véhicules électriques et hybrides dans le secteur professionnel

La montée en puissance des automobiles électriques est fortement induite par le cadre règlementaire mis en place en France. Tous les pays membres de l’Union européenne ont en effet pour objectif d’atteindre la neutralité carbone d’ici à 2050. Cette mesure intervient dans un contexte où la préservation de l’environnement s’impose désormais comme une obligation. En France, l’atteinte de cet objectif passe par le remplacement progressif des engins à moteur à combustion interne par des modèles électriques. La vente des voitures thermiques devrait d’ailleurs être interdite à partir de 2035.

Après des débuts relativement difficiles en raison de différents facteurs (prix élevé, manque d’infrastructures de recharge, réticence du public, etc.), l’électrique occupe aujourd’hui une place de plus en plus importante dans l’industrie automobile. La quantité de véhicules rechargeables immatriculés sur le territoire français a connu une forte hausse en 2020, malgré la crise sanitaire et économique. Selon les chiffres publiés par la plateforme automobile (PFA), le nombre d’immatriculations de véhicules électriques est donc passé de 185 499 en 2020 à 459 212 en 2022, soit un bond de 11 % en deux ans.

D’après les conclusions d’une étude menée par Virta, la France est l’un des pays membres de l’UE où la transition vers les voitures électriques et hybrides semble la plus effective. 40 % des automobilistes français interrogés dans le cadre de l’étude affirment vouloir investir dans une auto hybride rechargeable ou hybride en 2024. Enfin, l’augmentation des ventes de voitures électriques est fortement soutenue par des initiatives gouvernementales comme celle de l’association Avere France. En mai 2023, 100 000 points de bornes de recharge ont ainsi été installés et sont accessibles aussi bien aux professionnels qu’aux particuliers.

Leasing vs achat de véhicule professionnel : que privilégier pour votre entreprise ?

Selon la tendance actuelle, l’électrique est le futur du marché automobile français. Pour constituer leur flotte, les entreprises devront donc se tourner vers cette solution de mobilité durable et écologique. En dépit de tous les dispositifs mis en place par le gouvernement pour faciliter l’accès aux VE, ceux-ci présentent toujours un coût d’achat plus élevé que les véhicules thermiques. Par conséquent, les sociétés doivent faire à un dilemme : que privilégier entre la location et l’achat de véhicules professionnels ?

La location de véhicules professionnels, que nous vous invitons à découvrir ici par exemple, est une option de plus en plus adoptée par les entreprises. Cette solution présente des avantages considérables tels que le maintien d’une flexibilité financière et opérationnelle par les professionnels. Le leasing n’affecte pas durement le bilan de votre structure. Lorsqu’un actif est loué, il n’est généralement pas mentionné dans le bilan, ce qui permet de ne pas l’alourdir avec des biens et des dettes associées. Mieux encore, il existe différentes options de leasing comme la LOA (location avec option d’achat) ou la LLD (location longue durée) qui permettent à l’entreprise de maîtriser ses coûts.

Voir plus :   Intérieur Peugeot 208: Trouvez et achetez en ligne !

Elle peut donc constituer sa flotte automobile sans toucher considérablement à son budget de trésorerie et devenir propriétaire des automobiles, ou non, à la fin du contrat. Outre le fait d’être pratique, la location permet aux professionnels d’exploiter des véhicules modernes et performants à un coût réduit, ce qui n’est pas le cas avec l’achat. Si la société décide d’acheter les véhicules, elle devra supporter tous les frais liés à l’exploitation des engins en plus de dépenser un budget colossal au départ. Avec le leasing, elle peut décider de changer de modèles et d’opter pour les dernières sorties sans que cela ait un véritable impact sur ses finances. L’achat n’offre pas une telle flexibilité.

tendances automobile professionnels leasing

Technologies embarquées : connectivité et sécurité pour les professionnels en déplacement

Au fil des années, l’électronique et les systèmes d’exploitation embarqués des voitures ont fait l’objet de grandes évolutions. Les utilisateurs professionnels peuvent désormais profiter de nombreux bénéfices tels que :

  • une gestion des flottes facilitée,
  • l’autoportage,
  • la communication entre les objets connectés,
  • l’entretien des véhicules,
  • la prévention, etc.

Les voitures nouvelles générations embarquent désormais des technologies telles que les caméras, le GPS connecté, les systèmes multimédias, les dispositifs de tracking, etc. Grâce à ces innovations, le conducteur peut déverrouiller son auto à distance, bénéficier d’alertes trafic ou de prévention de collision ou encore recevoir des statistiques sur l’usage de la voiture et de sa consommation de carburant.

Les solutions de mobilité partagée : une bonne idée pour votre société ?

Ce concept permet aux salariés d’optimiser leurs déplacements professionnels et offre de multiples avantages aux entreprises. Concrètement, il est question d’utiliser un mode de transport de manière collective. La mobilité partagée existe généralement sous deux formes : l’autoportage et le covoiturage. Le principal avantage de cette solution est l’allégement des frais de déplacement professionnel, car cela induit une réduction du nombre de véhicules dans la flotte automobile. De plus, les places de parking sont optimisées et le bilan carbone de la société est moins lourd. C’est une solution qui s’inscrit parfaitement dans la mise en œuvre d’une démarche RSE.

Les impacts de la règlementation environnementale sur le choix des véhicules d’entreprise

Aujourd’hui, toutes les entreprises françaises, quelles que soient la taille et l’activité, sont concernées par le développement durable et la préservation des écosystèmes de la planète. Suivre une démarche RSE est donc une obligation légale pour les sociétés de l’Hexagone. Afin de répondre aux enjeux de la RSE, les structures doivent privilégier le renouvellement de leurs flottes automobiles avec des véhicules électriques. Cela vous permet de réduire votre empreinte carbone liée au transport et de profiter d’incitations financières très intéressantes.

Picture of Gilfoyle

Gilfoyle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aidez-nous à faire avancer votre média
Des questions ou des suggestions...
Retour en haut