Types de véhicules autorisés à conduire avec un permis B

Quels types de Véhicules puis-je Conduire avec un Permis B ?

A quels véhicules donne accès le permis B ?

Le permis B correspond principalement à la catégorie des voitures légères. Cependant, il offre la possibilité de conduire davantage de types de véhicules, à condition de respecter certains critères tels que des formations spécifiques, l’âge du conducteur ou la validité du permis. Quels sont donc les véhicules accessibles avec un permis B ?

Les véhicules dont le PTAC est inférieur ou égal à 3,5 tonnes

Le permis B est délivré pour conduire les véhicules dits « légers ». Ceux-ci sont caractérisés par un Poids Total Autorisé en Charge (PTAC) ne dépassant pas les 3,5 tonnes. Cela inclut non seulement les voitures particulières, mais aussi les véhicules de transport de marchandises ou de personnes. Ainsi, avec le permis B, il est possible de conduire:

  • Des voitures personnelles (VP) dont le PTAC ne dépasse pas 3,5 tonnes.
  • Des véhicules utilitaires dont le PTAC est inférieur ou égal à 3,5 tonnes.
  • Des minibus dont le PTAC est inférieur ou égal à 3,5 tonnes, à condition que le nombre de sièges ne soit pas supérieur à 9, chauffeur inclus.

Un véhicule de transport en commun est considéré comme un véhicule de plus de 9 places, chauffeur inclus. Dans ce cas, il est nécessaire d’être titulaire d’un permis de conduire D1 ou D en fonction du nombre de sièges et de la longueur du véhicule.

Atteler une remorque sous certaines conditions

Certaines remorques ne requièrent pas de permis de conduire spécifique. Néanmoins, si vous possédez un permis B, votre voiture peut être équipée d’une remorque à condition que :

  • Le PTAC du véhicule n’excède pas 750 kg.
  • Le PTAC du véhicule est supérieur à 750 kg, mais que la somme des PTAC du véhicule et de la remorque ne dépasse pas 3,5 tonnes.

Grâce à une réglementation européenne introduite en 2013, la catégorie des véhicules pouvant tracter une remorque a été étendue. Il est désormais possible de conduire avec une remorque si l’ensemble des PTAC (voiture + remorque) est compris entre 3,5 et 4,25 tonnes.

Pour conduire un véhicule tractant une remorque, une formation pratique est nécessaire pour les titulaires d’un permis B n’ayant jamais conduit avec une remorque. Cette formation permet d’obtenir une mention additionnelle à leur permis de conduire.

Cette mention additionnelle est obtenue après une formation pratique de 7 heures, comprenant une partie hors circulation et une partie en circulation. Elle est délivrée par une auto-école ou un établissement professionnel agréé et est sanctionnée par une attestation de formation. Notons toutefois que cette attestation ne donne pas le droit de conduire un véhicule équipé d’une remorque.

C’est l’ajout de la mention additionnelle 96 sur le permis de conduire B qui autorise à conduire les voitures avec remorque. La demande d’ajout de cette mention est faite par le centre de formation en auto-école ou établissement agréé. Après cet ajout, les propriétaires concernés pourront atteler une remorque à leur voiture.

Conduire des engins agricoles et des camping-cars en respectant certaines conditions

Le permis B vous permet aussi de conduire un engin agricole, à condition que sa vitesse ne dépasse pas 40 km/h, quel que soit le poids de la remorque.

De plus, si vous disposez d’un permis B, vous avez le droit de conduire un camping-car dont le PTAC est inférieur ou égal à 3,5 tonnes. Cependant, pour conduire un camping-car de plus de 3,5 tonnes, il faut avoir obtenu son permis B avant le 20 janvier 1975, et celui-ci doit comporter la mention 79.

Conduire des deux-roues entre 50 et 125 cm3

Le permis B permet également de conduire une moto légère (scooter ou moto 125 cm3 et 15 chevaux de puissance maximale). Cependant, il faut respecter plusieurs conditions pour cela :

  • Etre titulaire du permis B depuis au moins 2 ans.
  • Avoir plus de 21 ans et être le propriétaire d’un scooter 3 roues de catégorie L5e.
  • Avoir suivi une formation pratique de conduite.
Voir plus :   Conduite Responsable: 3 Conseils pour des Déplacements en Voiture Plus Durables

Cette formation pratique peut être suivie dès le mois précédant le deuxième anniversaire de l’obtention du permis B. Elle se réalise dans un centre de formation ou établissement agréé et donne lieu à la remise d’une attestation. En cas de révocation ou d’invalidation du permis, le droit acquis grâce à la formation demeure.

Toutefois, si vous avez obtenu votre permis B avant le 1er mars 1980 avec l’équivalence A1 ou si vous possédiez une moto légère ou un scooter à trois roues avant 2011, vous êtes exempté de cette formation.

Le permis B, le plus courant des permis de conduire, offre donc un large éventail de possibilités de conduite. Cependant, les règles ont beaucoup évolué ces dernières années et il est parfois difficile de s’y retrouver. Il est donc important de se renseigner correctement avant de prendre le volant ou le guidon.

Passer son permis B en Belgique offre-t-il des différences ?

![Drapeau de la Belgique sous un arc](https://jamestownhd.com/wp-content/uploads/2020/06/drapeau-de-belgique-sous-arche-1024×693.jpg « Drapeau de la Belgique sous un arc »)

Les permis de conduire français et belges ne présentent pas de grosses différences, mais passer son permis B en Belgique peut offrir certains avantages.

Y-a-t-il une épreuve théorique ?

Comme en France, l’obtention du permis B en Belgique passe par une épreuve théorique. Cette dernière est similaire au Code de la route français. Pour la réussir, il faut obtenir 41 bonnes réponses sur 50. En cas d’échec, l’examen peut être repassé autant de fois que nécessaire, contrairement à la France où il ne peut être passé que 5 fois.

Comment se déroule l’épreuve pratique ?

Il y a deux façons de passer l’épreuve pratique en Belgique, à l’instar de la France: la filière libre et la filière en auto-école.

La première option, également appelée Permis de Conduire Provisoire (PCP), dure 36 mois et est similaire à la conduite accompagnée en France. Cependant, elle n’est accessible qu’à partir de 17 ans, contre 16 ans en France. L’accompagnateur doit avoir le permis de conduire depuis 8 ans et ne pas l’avoir perdu au cours des 3 dernières années. Le passage du permis en auto-école suit un déroulement classique, avec au minimum 20 heures de conduite.

En tant que jeune conducteur en Belgique, quelques restrictions non présentes en France existent :

  • Il est interdit de conduire de nuit et pendant les week-ends, du vendredi au dimanche de 6 heures à 22 heures.
  • Il est interdit de conduire les jours fériés et la veille de ces derniers.
  • Il est interdit de transporter des marchandises ou de tracter une remorque.

L’examen pratique en Belgique est semblable à celui de la France, combinant des questions techniques et de la conduite dans diverses conditions. En termes de coût, il faut compter environ 1100 € en Belgique contre une moyenne de 1400 € en France.

Peut-on conduire en France avec un permis belge ?

Il est tout à fait possible de conduire en France avec un permis belge, et vice-versa. Cependant, si vous résidez en Belgique avec un permis français, vous devrez le faire changer après 2 ans de résidence.

Picture of Gilfoyle

Gilfoyle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aidez-nous à faire avancer votre média
Des questions ou des suggestions...
Retour en haut