Tesla révolutionne encore les batteries de voitures électriques

Batteries des voitures électriques : le nouveau coup de force de Tesla

Tesla envisage une réduction significative du coût de ses cellules 4680. L’entreprise s’attend à ce que ses propres batteries deviennent plus économiques que celles de ses concurrents.

Pour le Cybertruck et, à un degré moindre, pour son Semi, le camion électrique, Tesla a besoin de cellules 4680. Il est notoire que la société de Elon Musk produit déjà ces cellules, mais elle s’approvisionne aussi auprès d’autres entreprises. Panasonic est un des fournisseurs de ces cellules de batterie qui ont une densité beaucoup plus élevée. L’introduction des cellules 4680 sur le marché a motivé Tesla à devenir producteur de ces cellules.

Moins de quatre ans après avoir annoncé cette innovation, la compagnie réussira un exploit remarquable. En fait, elle compte rendre ces cellules moins coûteuses à produire que celles de ses fournisseurs très prochainement. C’est un grand progrès pour Tesla, en comparaison avec des experts de la batterie tels que LG ou CATL.

En parallèle à la présentation de ses profits du premier trimestre 2024, Tesla a confirmé cette hypothèse. C’est grâce à une amélioration de la production de ces cellules que l’entreprise peut baisser leurs coûts. « La production des cellules 4680 a augmenté d’environ 18 à 20% par rapport au dernier trimestre. Elle dépasse maintenant le niveau nécessaire pour le Cybertruck, qui est d’environ 7 GWh par an », a déclaré Lars Moravy.

Voir plus :   Patron de Stellantis tacle l'insolite Peugeot 3008 électrique

« La diminution des coûts de production persiste »

Le vice-président de l’ingénierie rapporte que Tesla « prévoit garder une longueur d’avance sur l’augmentation de la production du Cybertruck avec la production de cellules pendant tout le deuxième trimestre. Nous augmentons la production sur les troisième et quatrième lignes de la phase 1. En même temps, nous gardons plusieurs semaines de stock de cellules pour nous assurer que nous avons toujours une avance sur la production. »

En résultat, « le coût de production continue de diminuer rapidement. Cela est possible grâce à l’optimisation du rendement sur toutes les lignes ainsi qu’à l’augmentation du volume de production. » Et Moravy de confirmer que l’entreprise vise à surpasser ses fournisseurs dès cette année. « Nous visons, et nous sommes certains d’y arriver, à surpasser le coût des fournisseurs de cellules à base de nickel avant la fin de cette année », a-t-il conclu à ce sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aidez-nous à faire avancer votre média
Des questions ou des suggestions...
Retour en haut