SUV américain rival du nouveau Tesla Model Y débarque en France!

Cet autre SUV américain qui débarque en France n’a pas à rougir face au nouveau Tesla Model Y !

SUV americain rival du nouveau Tesla Model Y debarque en

Pendant que Tesla annonce le lancement d’un Model Y ayant une autonomie de 600 km, un autre fabricant américain aspire à intégrer le palmarès des SUV électriques les plus prisés en France…

Le nom de Tesla est souvent synonyme de référence inégalée dans l’univers automobile électrique. C’est particulièrement le cas du Model Y qui a été le véhicule le plus vendu en Europe en 2023, toutes énergies confondues. Face à cette domination, les concurrents se sont adaptés depuis quelque temps. Aujourd’hui, plusieurs modèles réussissent à lui faire concurrence en termes d’autonomie ou de prix. Entre autres, citons le Renault Scenic. Néanmoins, ce n’est pas le seul à défier le SUV de Elon Musk. Le constructeur américain Ford a également saisi l’opportunité. Il compte ainsi sur son modèle Ford Explorer, qui n’a aucune raison de craindre la comparaison, surtout lorsqu’on met en parallèle les versions intermédiaires des deux voitures.

Le ratio prix/autonomie

Depuis le 17 avril 2024, Tesla aspire à une nouvelle dynamique. En attendant la présentation du Model Y Juniper, le nouveau Tesla Model Y Grande Autonomie propulsion est en marche. Proposée à 46 990 €, cette version admissible au bonus écologique permet d’atteindre une autonomie de 600 km. C’est une étape inaugurale pour la gamme Y. L’impact direct : une amélioration significative du ratio prix/autonomie. On passe ainsi d’un ratio de 90,09 (40 990/455) pour la version propulsion à 71,65 (42 990/600). Un très bon résultat pour le segment, mais insuffisant pour dépasser son rival du jour.

Le Tesla Model Y Grande Autonomie propulsion offre une autonomie WLTP de 600 km

De l’autre côté, c’est grâce à la version Extended Range que le Ford Explorer peut se vanter d’une grande autonomie de : 602 km. Cette valeur, obtenue selon le standard WLTP, permet de comparer les différents modèles entre eux, sans forcément être une représentation fidèle de la réalité. Concernant le prix, cette version est presque à parité avec le Tesla, avec un tarif de 46 900 €. Par conséquent, bien que très proche, le rapport prix/autonomie tourne à l’avantage du Ford, avec un score de 71,26 (42 900/602). À titre de comparaison, le Volkswagen ID4, avec qui il partage sa plateforme, possède un ratio de 76,35 (41 990/550).

Le Ford Explorer Extended Range affiche 602 km d'autonomie WLTP

Comparaison des performances

Il est vrai que les performances ne sont pas toujours un critère déterminant. C’est d’autant plus le cas quand on opte pour un SUV familial. Cependant, on ne peut nier le plaisir de conduite offert par les véhicules électriques. Cette conduite agréable est en partie due au couple et à la puissance immédiatement disponibles. Et en termes de performances, le Model Y de Tesla se distingue notamment par sa sportivité avec un 0 à 100 km/h accompli en 5,9 secondes. Soit mieux qu’une Volkswagen Golf GTI. Sa vitesse maximale atteint quant à elle 217 km/h.

Le Ford Explorer, sans égaler cette performance, offre également une conduite dynamique. Il lui faut 6,4 secondes pour atteindre les 100 km/h, ce qui permet de surclasser n’importe quel SUV à essence dans la même gamme de prix. Cependant, sa vitesse maximale est limitée à 180 km/h.Il convient de noter que c’est également un modèle de propulsion et que, contrairement à Tesla, Ford met en avant la puissance de son SUV qui atteint 286 ch. De plus, il est plus lourd que le Tesla avec un poids supérieur à deux tonnes, contre un poids inférieur pour le Tesla.

Voir plus :   Robotaxi Tesla : dévoilement de la navette autonome le 8 août

La recharge

En ce qui concerne les performances, celles relatives à la recharge méritent aussi d’être citées. En courant alternatif, le Model Y possède un chargeur intégré de 11 kW. De son côté, l’Explorer offre une performance identique. Par contre, la différence est notable en ce qui concerne la puissance de recharge en courant continu. Alors que le Tesla peut aller jusqu’à 250 kW en pic, le Ford se limite à 135 kW. De plus, rien n’est connu à propos de la courbe de recharge du Ford tandis que celle du Model Y a fait ses preuves. Le Tesla a donc l’avantage pour les longs trajets, requérant des arrêts de recharge plus courts. Néanmoins, Ford adopte une posture defensive en revendiquant une recharge de 10-80 % en 28 minutes, ce qui reste un chiffre confortable. Quoi qu’il en soit, les deux SUV ont des capacités de batterie comparables, tout comme leur chimie, qui est de type NMC (Nickel Manganèse Cobalt).

Le Ford Explorer Extended Range promet un 10-80% en 28 minutes

Équipement

Dans sa finition Explorer, le Ford est doté entre autres, de jantes 19 pouces, d’un volant et de sièges chauffants, de radars et d’une caméra de recul, du régulateur de vitesse adaptatif et d’un chargeur à induction. Le siège du conducteur possède aussi une fonction de massage. La plupart de ces équipements sont également disponibles sur le Model Y, à l’exception de la fonction massage et des radars de recul. Cependant, le Tesla a en plus une pompe à chaleur, un toit panoramique, un maintien de voie et des feux matrix LED. Par contre, il ne dispose pas d’Android Auto et d’Apple Carplay, fonctionnalités présentes sur le Ford. Le Tesla propose deux teintes de base (blanche et noire), tandis que Ford n’en propose qu’une seule (bleu Artic).

En termes d’espace de chargement, le Ford est nettement devancé avec ses 450 l, contre 854 l pour le Tesla, qui dispose en plus d’un coffre avant de 117 l. Cependant, l’espace intérieur du Model Y n’est pas surprenant vu ses dimensions plus importantes. En réalité, les deux véhicules ne concourent pas dans la même catégorie. Malgré cela, l’Explorer a le mérite d’avoir une trappe à ski, chose que le Model Y n’a pas.

En conclusion

À l’issue de cette comparaison, nos deux véhicules du jour se montrent particulièrement compétitifs en termes de rapport prix/autonomie et de performances. Seuls la vitesse de charge et les équipements standards pourraient être une contre-performance pour l’Explorer. Cependant, il saura se rendre parfaitement fonctionnel au quotidien en ville, sans compromis sur l’autonomie pour les longs trajets. Toutefois, les livraisons ne commenceront qu’à l’automne. À ce moment-là, les Tesla Model Y Grande Autonomie Propulsion seront depuis longtemps sur les routes, tout comme le Renault Scenic. Et connaissant l’investissement de la marque Renault pour promouvoir son premier SUV électrique, Ford aura besoin d’un peu de chance pour que l’Explorer obtienne la reconnaissance qu’il justifie…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aidez-nous à faire avancer votre média
Des questions ou des suggestions...
Retour en haut