Rivales chinoises : les véritables concurrentes

Dans les années 1960, les grandes décapotables de Hongqi sont de tous les cortèges.

L’actualité culturelle liée à l’automobile nous entraîne dans un univers de créativité et de prestige. Récemment, lors de la visite de Xi Jinping en France les 6 et 7 mai derniers, la question de la concurrence des constructeurs chinois sur les marchés européens a été largement discutée.

Heureusement, les Européens ont des arguments solides pour défendre leurs parts de marché face à des marques telles que Lynk, MG ou Aiways. Nous pouvons être fiers de notre large éventail de SUV qui répond tant aux attentes des consommateurs qu’à l’engouement des détracteurs.

Cependant, si la Chine décidait de proposer des voitures de prestige et de parade sur le marché européen, nous serions indéniablement dépassés. En effet, sur ce segment, nous sommes en déficit total, notamment les Français. Aucune limousine ou landaulet ne rivalise avec celles que la Chine pourrait introduire sur notre continent.

Le contraste est saisissant lorsque l’on compare les véhicules des leaders internationaux avec ceux des dirigeants chinois. Xi Jinping s’est déplacé en Hongqi N501 lors de son trajet de Roissy à l’Élysée, une berline équivalente à une Classe S de Mercedes dans sa simplicité. En revanche, pour sa visite à l’Élysée, il a opté pour la Hongqi N701, une limousine imposante aux allures majestueuses. Seuls Vladimir Poutine et Charles III avec respectivement une Aurus Senat et une Bentley State Limousine héritée peuvent rivaliser avec cette élégance.

Voir plus :   A13 Autoroute : Réouverture anticipée le 1er mai au plus tôt

Les dirigeants chinois ont un penchant particulier pour les belles voitures. Dès 1958, la première voiture entièrement chinoise, une Hongqi, a été présentée. Mao Zedong avait à cœur que son peuple, alors principalement adepte du vélomoteur, soit fier d’appartenir à la Chine. Avec l’évolution vers une économie socialiste de marché, l’accession à l’automobile s’est peu à peu concrétisée, formant un véritable symbole d’espoir pour le peuple chinois.

Picture of Gilfoyle

Gilfoyle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aidez-nous à faire avancer votre média
Des questions ou des suggestions...
Retour en haut