Restrictions de circulation en Italie pendant les vacances

Vacances en Italie : toutes les restrictions de circulation à connaitre

L’Italie compte de nombreuse ZFE et ZTL et les amendez peuvent dépasser les 400 euros. Découvrez les restrictions qui s’appliquent dans les villes les plus importantes.

L’Europe et l’Italie, en particulier, mettent en œuvre des réglementations strictes pour améliorer la qualité de l’air et réduire les émissions de CO2. Pour les vacanciers se rendant en Italie, il est primordial de connaître les règles pour éviter les amendes et profiter d’un séjour serein. Ce guide vous offre une vue d’ensemble des zones à faibles émissions (ZFE), des zones à trafic limité (ZTL), et des sanctions associées. Avant de partir en vacances en Italie, informez-vous sur les réglementations locales en matière de circulation.

Respecter les ZFE et les ZTL non seulement vous évitera des amendes, mais contribuera également à la préservation de l’environnement et du patrimoine historique des villes italiennes. Cet article tire parti des données fournies par le site de la Réglementation de l’accès urbain en Europe. Pour des raisons de praticité, il liste les plus grosses agglomérations. Au niveau local, certaines petites communes instaurent des ZTL durant les périodes estivales ou hivernales.

Liste des principales villes d’Italie avec des ZFE

Les zones à faibles émissions (ZFE) sont des zones dans lesquelles l’accès est restreint pour les véhicules polluants afin de réduire les émissions nocives. Les véhicules à la norme Euro 2 et euro 3 semblent particulièrement concernés et doivent parfois respecter des plages horaires. Mais, l’Italie ne possède pas de réglementation nationale. En effet, chaque région et chaque ville applique son règlement. De manière générale, les centres historiques sont pratiquement inaccessibles. Le gouvernement italien a mis en place ce site, qui fonctionne aussi sur mobile, pour connaître les zones ville par ville. Voici un aperçu détaillé des principales ZFE en Italie :

  1. Bologne: L’accès au centre-ville est restreint pour les véhicules sans vignette environnementale. Les véhicules les plus polluants sont interdits.
  2. Milan : Pour le centre historique, les véhicules doivent payer un péage basé sur leur catégorie et leurs émissions. Les véhicules les plus polluants sont interdits.
  3. Rome : La capitale compte plusieurs ZFE, notamment dans le centre historique, où l’accès est limité aux véhicules respectant certaines des normes d’émissions.
  4. Turin: Des restrictions pour les véhicules diesel et les véhicules les plus polluants s’appliquent en fonction de la qualité de l’air. Il faut consulter l’affichage local.
  5. Palerme: La ZFE impose des restrictions d’accès basées sur les émissions des véhicules, avec des interdictions pour les plus polluants.
  6. Gênes : Des restrictions d’accès sont en place pour les véhicules les plus polluants, pour la qualité de l’air.
  7. Bari : La ville limite la circulation des véhicules polluants pour réduire les émissions dans le centre-ville.
  8. Catane : Des mesures restrictives pour les véhicules polluants sont en place pour protéger l’environnement.
  9. Cagliari : Restrictions sur les véhicules les plus polluants pour limiter les émissions dans certaines zones.
  10. Messine : Zones avec accès limité pour les véhicules polluants, surtout en périodes de pic de pollution.
  11. Pescara : Des zones spécifiques limitent l’accès aux véhicules les plus polluants pour la qualité de l’air.
  12. Trieste : Des mesures restrictives sont en place pour les véhicules polluants, notamment dans le centre.

Liste des zones à trafic limité ou ZTL

Les ZTL sont des zones dans lesquelles l’accès des véhicules est limité pour préserver le caractère historique des villes et réduire la congestion. Voici quelques-unes des principales ZTL en Italie :

  1. Florence : La ZTL couvre la majeure partie du centre historique. Seuls les résidents, les véhicules d’urgence, et quelques bénéficiaires d’une dérogation peuvent y accéder.
  2. Venise : Accès restreint au centre historique pour protéger l’environnement unique de la ville. Les visiteurs doivent utiliser les parkings en périphérie.
  3. Naples : Plusieurs ZTL existent, chacune avec des règles spécifiques. Les véhicules non autorisés sont strictement interdits d’accès. Il faut se renseigner auprès de la police locale.
  4. Sienne : Le centre médiéval est une ZTL, avec des restrictions sévères pour préserver l’intégrité historique.
  5. Pise : La ZTL couvre le centre historique, incluant les zones touristiques proches de la tour de Pise. L’accès est réservé aux résidents et aux véhicules autorisés.
  6. Vérone : Le centre historique est en grande partie une ZTL, avec des règles strictes d’accès.
  7. Parme : Des zones limitées au trafic sont mises en place pour protéger le centre historique et réduire la pollution.
  8. Lucques : Le centre-ville médiéval est en ZTL, limitant l’accès aux véhicules pour préserver son caractère unique.
  9. Aoste : La ville impose des restrictions de trafic pour protéger le patrimoine historique et réduire les émissions.
  10. Modène : Le centre historique est une ZTL avec des restrictions pour préserver les monuments et réduire la pollution.
  11. Pérouse : ZTL dans le centre historique avec des règles strictes pour limiter le trafic.
  12. Rimini : Des zones spécifiques limitent l’accès aux véhicules pour réduire la congestion en période touristique.
  13. Bergame : ZTL dans la ville haute, protégeant le centre médiéval des véhicules non autorisés.
  14. Côme : Le centre historique est en ZTL, avec des restrictions pour préserver la qualité de l’air et le cadre de vie.
Voir plus :   Volkswagen T7 California: La vanlife continue avec l'inventeur de la saga (présentation statique)

Des amendes en cas de non-respect assez salées

Les amendes pour non-respect de ces zones peuvent être sévères et varient selon la ville et la gravité de l’infraction. C’est aussi le cas en France. Il existe également plus de 200 systèmes de caméras qui contrôlent les règlementations d’accès dans toute l’Italie. Voici quelques exemples des sanctions auxquelles vous vous exposez :

Milan : Les amendes peuvent aller jusqu’à 450 euros pour non-respect des règles dans le centre historique.

Rome : Les sanctions peuvent atteindre 335 euros pour entrer dans une ZTL sans autorisation.

Florence : Les infractions dans les ZTL peuvent entraîner des amendes de 80 à 335 euros.

Venise : Les amendes peuvent atteindre 450 euros pour non-respect des restrictions.

Turin : Les infractions peuvent entraîner des amendes de 70 à 450 euros, selon la gravité.

Naples : Les amendes peuvent atteindre 400 euros pour non-respect des ZTL.

Sienne : Les sanctions peuvent atteindre 335 euros pour non-respect des restrictions d’accès.

Pise : Les amendes peuvent aller jusqu’à 335 euros pour une entrée non autorisée dans la ZTL.

Vérone : Les infractions peuvent entraîner des amendes de 70 à 450 euros, selon la gravité.

Gênes : Les amendes peuvent atteindre 450 euros pour non-respect des ZFE.

Palerme : Les sanctions peuvent atteindre 335 euros pour non-respect des restrictions d’accès.

Bari : Les infractions peuvent entraîner des amendes de 80 à 450 euros, selon la gravité.

Catane : Les sanctions pour le non-respect des ZFE peuvent atteindre 400 euros.

Cagliari : Les amendes pour les infractions aux ZFE peuvent atteindre 350 euros.

Modène : Les infractions dans la ZTL peuvent entraîner des amendes de 70 à 335 euros.

Pérouse : Les amendes pour le non-respect des ZTL peuvent atteindre 400 euros.

Rimini : Les sanctions pour les infractions aux ZTL peuvent atteindre 350 euros.

Bergame : Les amendes pour non-respect des ZTL peuvent aller jusqu’à 450 euros.

Côme : Les infractions dans la ZTL peuvent entraîner des amendes de 80 à 335 euros.

Vou l’aurez compris, les propriétaires de véhicules électriques ou hybrides seront les moins impactés. Quoi qu’il en soit, pour profiter de votre séjour italien en toute tranquillité, il faudra respecter les règles locales. Toutefois, la signalisation s’avère claire et devrait vous éviter tout tracas de l’autre côté des alpes.


Affichage électronique
<aside class="widget widgetLegende"> <div class="masc_legende"> <ul class="lists_legend"> <li class="active"> <div class="slide_nb"> <div class="wrapper"><span><span class="active_slide">1</span>/3</span></div> </div> <div class="legend_title">Affichage lectronique</div> <p><span class="legend_img_excerpt"></p> <p>Les villes les plus touristiques, comme ici Florence, disposent de ces panneaux qui dlimitent la ZTL et informent des possibilits d&rsquo;accs.</p> <p></span></li> <li class> <div class="slide_nb"> <div class="wrapper"><span><span class="active_slide">2</span>/3</span></div> </div> <div class="legend_title">Signaltique classique</div> <p><span class="legend_img_excerpt"></p> <p>Ce panneau indique l&rsquo;entre d&rsquo;une ZTL et prcise quels vhicules ont le droit d&rsquo;y entrer.</p> <p></span></li> <li class> <div class="slide_nb"> <div class="wrapper"><span><span class="active_slide">3</span>/3</span></div> </div> <div class="legend_title">Site gouvrenmental</div> <p><span class="legend_img_excerpt"></p> <p>Le site du gouvernement italien permet de visualiser sur une carte Google Maps, les ZTL et les zones interdites.</p> <p></span></li> </ul> </div> </aside>


ztl
Picture of Franck Levesque

Franck Levesque

Je suis Franck Levesque, co-fondateur et rédacteur en chef de LeFuté.fr. Depuis la création du site, j’ai consacré ma carrière à la passion automobile et à l’innovation dans ce domaine. Mon intérêt particulier pour les nouvelles technologies automobiles m'a permis de développer une expertise solide sur les véhicules électriques et les avancées écologiques. Je suis reconnu pour ma capacité à vulgariser des sujets techniques complexes, permettant ainsi à tous de comprendre les enjeux de l'industrie automobile. Mon engagement est de fournir des informations précises et pertinentes pour guider les amateurs et professionnels de l’automobile. En plus de mon rôle chez LeFuté.fr, je suis souvent invité comme conférencier et participe régulièrement à des revues spécialisées, partageant mes connaissances sur les tendances et les innovations dans l’univers automobile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aidez-nous à faire avancer votre média
Des questions ou des suggestions...
Retour en haut