Reprogrammation moteur : Conseils importants avant de commencer

Reprogrammation moteur : Ce qu’il faut savoir avant de se lancer !

La reprogrammation moteur : tout ce qu’il faut savoir

Le **moteur** influence directement la performance de la voiture. La puissance, la vitesse, le rejet de CO2 ou encore la consommation en carburant dépendent en grande partie de cet organe central du véhicule. Toutes les fonctionnalités du moteur sont déterminées par un programme mis en place par le constructeur. Pour accroître la performance de ce dernier, certains experts procèdent à la modification des données internes du calculateur à travers une opération de reprogrammation de moteur.

En quoi consiste la reprogrammation moteur ?

La majorité des véhicules équipés d’un moteur à injection sont dotés de boîtiers électroniques, appelés aussi ECU ou calculateurs. Le **calculateur est un composant essentiel** qui a été programmé par le constructeur. Il a pour rôle principal d’émettre et de transmettre les ordres aux injecteurs. Il comporte ainsi un certain nombre de paramètres qui, ensemble, font tourner le moteur. Comme il a été programmé préalablement, la manière dont le moteur fonctionne est définie à l’avance.

La plupart du temps, la puissance du moteur se trouve limitée puisqu’il ne peut pas aller au-delà de ce qui a été défini à l’avance par le programmateur. C’est là que la reprogrammation intervient. Comme cela est expliqué sur ce site, la **reprogrammation moteur d’une voiture** repose sur différentes modifications qui visent à améliorer ses performances. Concrètement, elle consiste à changer les courbes d’allumage, à revoir les paramètres d’injection et à modifier les valeurs de la distribution.

C’est une opération complexe et risquée qui nécessite une connaissance optimale des logiciels informatiques requis et du fonctionnement du moteur à injection. Parmi les **avantages de la reprogrammation moteur**, il y a l’augmentation de la puissance de la voiture (une hausse de performance pouvant aller jusqu’à 50 % et plus), un rendement optimal du moteur (allumage, turbo, injection…), une amélioration des montées en régime, la réduction de la consommation de carburant et des rejets de CO2, car la voiture est plus écologique.

[Image](https://jamestownhd.com/wp-content/uploads/2022/12/img-reprogrammation-moteur-ce-qu-il-savoir-avant-de-se-lancer.jpg)

Toutes les voitures peuvent-elles être reprogrammées ?

Actuellement, la grande majorité des voitures diesel et essence avec turbo S peuvent être reprogrammées. Pour savoir si votre voiture peut subir une reprogrammation, vous pouvez vous informer auprès d’un spécialiste. Pour les modèles qui n’ont pas de turbo, la **reprogrammation moteur est souvent possible**, mais le rendement risque de ne pas être spectaculaire. À travers un diagnostic préalable, l’expert en reprogrammation va d’abord vérifier l’état du moteur et de tous ses composants. Par cette étape, il va s’assurer que l’opération sera bénéfique, notamment en contrôlant l’état des dispositifs de captage de signaux.

Notez que l’opération de reprogrammation se déroule en général en deux phases, appelées stage 1 et stage 2. Le stage 1 correspond à la reprogrammation proprement dite. Dans le cadre du stage 2, l’expert peut procéder à des changements mécaniques en remplaçant certaines pièces comme l’échappement et l’admission d’air. Si vous avez une voiture électrique, notez que vous pouvez aussi faire reprogrammer son moteur si vous le souhaitez. Pour rappel, le calculateur de ce type de véhicule a un contrôle total sur le fonctionnement des différents composants de la voiture. La **reprogrammation améliore ainsi la puissance** et la performance générale du véhicule.

Voir plus :   Béquille atelier moto : essentielle pour l'entretien de votre deux-roues

[Image](https://jamestownhd.com/wp-content/uploads/2022/12/visuel-reprogrammation-savoir-moteur.jpg)

Les formalités administratives qui accompagnent la reprogrammation moteur

De nombreux mécaniciens et sites spécialisés proposent aujourd’hui la **reprogrammation du moteur d’une voiture**. Cette dernière est même devenue une opération courante pour de nombreux propriétaires et passionnés. Qu’en est-il des réglementations et des formalités administratives ? Notez tout d’abord que la reprogrammation moteur n’est pas interdite par la loi. En effet, la réglementation reste floue sur cette pratique, mais jusqu’à maintenant, aucune loi ne l’interdit. Cela ne signifie pas pour autant qu’elle doit se faire sur un coup de tête.

Elle peut impliquer différentes formalités administratives, notamment parce qu’elle peut transformer de manière importante la puissance de la voiture. Selon le Code de la route, la** reprogrammation moteur est considérée** comme une transformation importante apportée au véhicule. Comme toute modification notable réalisée sur une auto, elle nécessite la réalisation d’une demande de réception à titre isolé (RTI) à déposer auprès d’un organisme d’homologation. C’est une démarche qui a pour rôle de vérifier si la voiture qui a été reprogrammée répond toujours aux conditions techniques de mise en circulation.

Cette déclaration est indispensable pour éviter les sanctions. Le propriétaire risque notamment d’avoir une contravention de quatrième classe. Par ailleurs, si la **reprogrammation implique un changement** au niveau de l’une des informations qui figurent sur le certificat d’immatriculation, ce dernier doit être obligatoirement modifié ou renouvelé. Par exemple, pour une conversion au bioéthanol E85, il faut modifier la ligne P3 de la carte grise. Dans ce cas, un renouvellement de la carte grise doit être fait auprès du ministère de l’Intérieur, en fournissant les documents suivants :

– le certificat d’immatriculation original,
– un justificatif d’identité,
– le Cerfa 13750*05 de demande d’immatriculation,
– un procès-verbal de réception à titre isolé,
– un justificatif de domicile.

Jusqu’à l’obtention de la carte grise modifiée, vous recevrez un **certificat provisoire d’immatriculation** qui vous permettra de rouler sans risquer de sanctions.

Y a-t-il des précautions à prendre avant de faire une reprogrammation ?

Même si la **reprogrammation moteur n’est pas interdite**, elle reste un procédé risqué. En effet, pour éviter les problèmes irréversibles, il faut confier cette tâche uniquement à des spécialistes en la matière. Le choix du professionnel à qui vous allez confier votre voiture est essentiel. Pour faire le bon choix, assurez-vous que le mécanicien en question possède toutes les compétences et connaissances requises pour mener à bien l’opération. N’hésitez pas à vous renseigner sur internet et autour de vous pour savoir si le professionnel en question a une bonne réputation.

Notez également que la reprogrammation moteur peut entraîner une annulation de la garantie constructeur. Pour rappel, toute modification est susceptible d’entraîner la nullité de cette garantie, d’où l’importance de bien réfléchir avant d’entamer toute **opération de reprogrammation moteur**. Notez que ce genre de modification passe rarement inaperçue lors du contrôle effectué par les concessions de marque. En quelques secondes, le technicien peut déceler une reprogrammation en se connectant à la prise de diagnostic.

Picture of Gilfoyle

Gilfoyle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aidez-nous à faire avancer votre média
Des questions ou des suggestions...
Retour en haut