Volvo rapatriera la production de l’EX30 en Europe plus tôt que prévu ?

Volvo va-t-il rapatrier plus vite que prévu la production de l’EX30 en Europe ?

Volvo pourrait délocaliser la production de ses véhicules électriques en Europe

Une possible nouvelle stratégie de production

Le constructeur suédois Volvo, qui fabrique actuellement le SUV électrique EX30 en Chine, envisage de déplacer sa production en Europe pour éviter les droits de douane imposés aux voitures électriques chinoises. Les dernières informations suggèrent que les modèles EX30 et EX90 pourraient être assemblés en Belgique, à Gand, dans un avenir proche.

Au cours du premier trimestre 2024, Volvo a vendu 14 500 unités de l’EX30, un chiffre impressionnant en comparaison avec d’autres modèles de la marque. Cette décision de rapatrier la production en Europe est motivée par la nécessité d’échapper à de potentiels nouveaux droits de douane qui pourraient entrer en vigueur prochainement.

Des enjeux stratégiques et commerciaux pour Volvo

La Commission européenne pourrait augmenter les droits de douane sur les voitures électriques chinoises, ce qui affecterait directement Volvo, l’un des acteurs les plus concernés. Avec une augmentation prévue des droits à partir du 4 juillet 2024, le constructeur suédois anticipe en déplaçant sa production en Europe pour mieux répondre aux exigences du marché local.

Un porte-parole de Volvo a précisé que le choix de construire l’EX30 en Belgique est en ligne avec l’objectif de produire là où les ventes sont les plus importantes. En effet, 75 % des ventes de Volvo électriques en Europe confirment l’importance du marché pour la marque.

Voir plus :   Tesla et CATL collaborent pour développer une batterie à recharge rapide

Focus sur les mises à jour nécessaires

En parallèle à ces changements stratégiques, Volvo a lancé un rappel sur les 71 956 EX30 existants en raison d’un problème de logiciel affectant le compteur de vitesse. Cette mise à jour est essentielle pour assurer le bon fonctionnement du SUV électrique, même s’il s’agit d’une situation mineure.

Cette problématique de logiciel n’est pas isolée, car l’EX90 a également rencontré des difficultés similaires par le passé. Malgré ces challenges techniques, le PDG de Volvo, Jim Rowan, reste confiant quant aux avantages à long terme des investissements technologiques de la marque.

En fin de compte, la possible délocalisation de la production des modèles EX30 et EX90 en Belgique représente un nouvel chapitre dans l’histoire de Volvo, marqué par des décisions stratégiques cruciales pour anticiper les évolutions du marché des véhicules électriques.

Picture of Anthony Levesque

Anthony Levesque

Je suis Anthony Levesque, co-fondateur et rédacteur chez LeFuté.fr. Depuis des années, je nourris une passion profonde pour la communication et le partage d’informations. Mon parcours a commencé en tant que contributeur freelance, une expérience qui a affûté ma plume et mon esprit critique. Spécialisé dans l'actualité automobile, je m'efforce de fournir des analyses détaillées et des explications claires sur des sujets variés, allant des innovations technologiques aux tendances du marché. En plus de la rédaction, je veille à la révision des contenus pour garantir leur exactitude et leur pertinence. Mon engagement envers la qualité de l’information se reflète dans chaque article que je publie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aidez-nous à faire avancer votre média
Des questions ou des suggestions...
Retour en haut