Problème de sécurité sur le nouveau SUV électrique Fisker Ocean en tourmente

Fisker Ocean : un nouveau problème de sécurité sur ce SUV électrique dans la tourmente ?

Probleme de securite sur le nouveau SUV electrique Fisker Ocean

Alors que Fisker est déjà en proie à de nombreuses difficultés, il doit également gérer l’ouverture d’une enquête de la NHTSA, l’agence américaine de la sécurité routière. La raison ? Des plaintes de propriétaires concernant le blocage intempestif des portes de leur véhicule.

Les problèmes montent pour Fisker

L’entreprise Fisker est dans le collimateur de l’agence américaine de la sécurité routière, la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA). Cette dernière a reçu les plaintes de 14 propriétaires de leur véhicule, le Fisker Ocean, tous rapportant un problème de sécurité lié aux portes de cet SUV électrique.

En effet, ces propriétaires ont signalé qu’ils étaient restés emprisonnés dans leur voiture, même après avoir activé le mécanisme de secours d’urgence. Cette mésaventure n’arrive toutefois pas en isolation pour Fisker. L’entreprise est sur le point de plonger dans la faillite et son avenir s’obscurcit chaque jour un peu plus.

Comme le proverbe le souligne : « Quand une porte se ferme, une autre s’ouvre ». Il est possible qu’Henrik Fisker, le fondateur de la marque, se tienne à cette idée. Hélas, pour certains propriétaires du Fisker Ocean, toutes les portes semblent fermées. La NHTSA a en conséquence décidé d’ouvrir une enquête. L’agence de la sécurité routière américaine a annoncé qu’elle allait « passer au crible le système de verrouillage des portes du SUV« . Ce dysfonctionnement toucherait les portes avant et arrière du véhicule électrique.

Voir plus :   Xpeng G9 et G6 : débarquement en France de la marque chinoise

Fisker fait l’objet de trois enquêtes distinctes en raison de l’Ocean

En ce moment, Fisker est l’objet de pas moins de trois enquêtes distinctes, toutes lancées par la NHTSA. La première a trait à des problèmes de freinage. Un défaut qui allonge les distances de freinage et est à l’origine d’un accident impliquant le modèle Ocean qui a provoqué des blessures chez l’un des passagers. La seconde enquête porte sur les « mouvements imprévisibles du véhicule« .

Il a été remonté aux autorités que certains véhicules ne répondent pas constamment aux instructions du conducteur, ce qui peut engendrer des risques. Au moins un individu aurait été blessé en raison de ce dysfonctionnement. Cependant, la question qui se pose désormais est la suivante : l’entreprise sera-t-elle encore en activité quand les résultats de ces investigations seront rendus publics ? C’est assez incertain.

Aidez-nous à faire avancer votre média
Des questions ou des suggestions...
Retour en haut