Particule Filtres: Définition et Fonctions Expliquées

Filtres à particules : que sont-ils et à quoi servent-ils ?

Face à l’accentuation des réglementations sur la qualité de l’air, les véhicules, en particulier ceux fonctionnant au diesel, ont dû intégrer diverses technologies pour se mettre en conformité avec les lois en vigueur.

Au cours des dernières années, avec la mise en œuvre de la réglementation Euro 5, les constructeurs automobiles ont été contraints d’installer le filtre à particules, principal acteur de l’article d’aujourd’hui. Poursuivez votre lecture pour en apprendre davantage sur ce dernier.

  • Qu’est-ce qu’un filtre à particules ?
  • Fonctionnement du filtre à particules dans un véhicule diesel
  • Processus de régénération du filtre à particules
  • Quels problèmes peut rencontrer un filtre à particules ?

POUR EN SAVOIR PLUS : Pour en savoir plus sur l’entretien et la réparation d’une voiture…

C’est quoi un filtre à particules ?

Le filtre à particules, également connu sous le nom de DPF (Diesel Particle Filter), est un dispositif installé dans le système d’échappement, en aval du turbocompresseur. Son rôle principal est d’incinérer les particules produites par les moteurs diesel, en particulier lorsqu’ils fonctionnent à froid. Ce dispositif est équipé sur les moteurs conformes aux normes antipollution Euro 5 et Euro 6.

La majorité des voitures diesel produites avant 2011 ne disposent pas d’un filtre à particules. Son installation est cependant devenue obligatoire depuis lors, car il est techniquement impossible de réduire la taille des particules lors du processus de combustion.

Fonctionnement du filtre à particules dans un véhicule diesel

Le filtre à particules joue le rôle d’un bouchon dans le tuyau d’échappement, incinérant toutes les particules piégées grâce à différents cycles de régénération. Les particules nocives libérées par un moteur diesel sont à l’origine de ce filtre.

Voir plus :   Coronavirus et voitures : comment désinfecter la voiture ?

l’Organisation mondiale de la santé (OMS) classe ces particules comme étant cancérigènes. Sur de courtes distances et à faible vitesse (déplacements urbains), ces particules ne sont pas seulement dangereuses pour la santé des individus, mais elles compromettent également la propreté de l’air dans les grandes villes.

Processus de régénération du filtre à particules

La régénération du filtre à particules est un processus entièrement automatique qui se produit tous les 1 000 kilomètres environ. Durant ce processus, vous pourrez percevoir un léger bruit ou une odeur de pourriture émanant du tuyau d’échappement.

Il est essentiel que la voiture ne soit pas arrêtée pendant la régénération, sinon le filtre ne sera pas intégralement nettoyé. En revanche, la régénération nécessite certaines conditions idéales pour être correctement effectuée. Cela signifie que tous les trajets ne réunissent pas nécessairement ces conditions, et des pannes peuvent survenir.

Quels problèmes peut rencontrer un filtre à particules ?

En raison de sa complexité, le filtre à particules peut causer des maux de tête à de nombreux conducteurs. Les problèmes surviennent lorsque le processus de régénération est interrompu. Le filtre s’encrasse, empêchant les gaz d’échappement de passer, et un témoin d’erreur s’allume sur le tableau de bord. De plus, le moteur peut tomber en panne. Les réparations ne sont généralement pas bon marché.

Si vous constatez le moindre problème, veillez à remplacer immédiatement la pièce défectueuse. Vous avez besoin de conseils à ce sujet ? Le site Catalyseur Auto pourra vous guider de manière appropriée.

Picture of Gilfoyle

Gilfoyle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aidez-nous à faire avancer votre média
Des questions ou des suggestions...
Retour en haut