Objet trouvé en or massif datant de l’Empire romain: une découverte exceptionnelle

Insolite

La Dölüggs : une customisation controversée de la Citroën 2 CV

La Dölüggs, une version customisée de la Citroën 2 CV par Bernd de Suisse, risque de diviser les passionnés de la 2 CV. En apparence, la Dölüggs ressemble beaucoup à une 2 CV classique. Cependant, elle cache un secret : ce n’est pas une 2 CV du tout. En réalité, Bernd a construit cette voiture unique sur la base d’une Citroën Acadiane, une version fourgonnette de la Dyane, lancée en 1977. Le choix de l’Acadiane, plutôt que la 2 CV, s’explique par des raisons mécaniques. La Dölüggs a été conçue pour tracter une caravane sur mesure, nécessitant une base plus robuste que la 2 CV classique. L’Acadiane, avec sa capacité de charge utile de 500 kg, s’est avérée être la candidate idéale.

Une réinvention mécanique surprenante

Bernd a également équipé son véhicule d’un moteur de Citroën Visa, transformant ainsi la Dölüggs en une véritable « FrankenCitroën ». Avec ses 34 chevaux, la Dölüggs peut atteindre une vitesse de 90 km/h en tirant la caravane, et jusqu’à 105 km/h sans la remorque. Cette combinaison de composants de différentes Citroën donne à la Dölüggs une performance respectable, tout en conservant l’apparence iconique de la 2CV.

Un projet qui défie les conventions et nourrit les débats

Malgré le fait que la Dölüggs ne soit pas une véritable 2 CV, Bernd a fait un excellent travail pour qu’elle en ait l’air. Son projet, basé sur un rêve d’enfance, a commencé en 1996 et s’est concrétisé après des années de travail et de dévouement. Ce véhicule unique a été conçu pour répondre à des besoins spécifiques tout en rendant hommage à l’esthétique classique de la 2 CV.

Voir plus :   Citroën sexy et pièces détachées coûteuses: l'actu photo de la semaine

Bernd a partagé l’histoire de son véhicule unique sur la chaîne YouTube de Mathieu Horren, révélant qu’il a utilisé la Dölüggs pour voyager à travers l’Europe. Le véhicule s’est avéré être remarquablement fiable, permettant à Bernd d’entreprendre un voyage de 5 000 km de la Grèce à la Suède en environ trois semaines. Cela démontre que, malgré ses modifications et son âge, la Dölüggs est encore prête à parcourir de longues distances.

Alors, doit-on aimer ou détester cette customisation audacieuse de la 2 CV ? Les puristes de la Citroën pourraient désapprouver l’utilisation de l’Acadiane et du moteur de la Visa, arguant que cela trahit l’esprit originel de la 2 CV. D’un autre côté, on ne peut qu’admirer l’ingéniosité et la passion de Bernd pour avoir transformé un simple véhicule utilitaire en une pièce unique de collection. La Dölüggs ne manquera pas de susciter des réactions passionnées, et c’est peut-être là toute la beauté de l’automobile : la capacité de créer du débat et de susciter des émotions.

Picture of Anthony Levesque

Anthony Levesque

Je suis Anthony Levesque, co-fondateur et rédacteur chez LeFuté.fr. Depuis des années, je nourris une passion profonde pour la communication et le partage d’informations. Mon parcours a commencé en tant que contributeur freelance, une expérience qui a affûté ma plume et mon esprit critique. Spécialisé dans l'actualité automobile, je m'efforce de fournir des analyses détaillées et des explications claires sur des sujets variés, allant des innovations technologiques aux tendances du marché. En plus de la rédaction, je veille à la révision des contenus pour garantir leur exactitude et leur pertinence. Mon engagement envers la qualité de l’information se reflète dans chaque article que je publie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aidez-nous à faire avancer votre média
Des questions ou des suggestions...
Retour en haut