Milence planifie 1 700 points de charge pour camions électriques en Europe en 5 ans

Milence vise 1 700 points de charge pour les camions électriques en Europe d’ici 5 ans

Milence, une entreprise hollandaise spécialisée dans les stations de recharge pour les véhicules utilitaires électriques, a choisi la France pour établir son deuxième site d’activités. Le média Automobile Propre était sur place lors du lancement de cette station à Heudebouville, au sud de Rouen. C’était l’opportunité parfaite pour analyser la stratégie de Milence, un acteur déterminé à contribuer significativement à l’évolution vers une mobilité sans carbone dans les années à venir.

Inauguration de la première station de Milence en France, près de Rouen

La station de recharge de camions électriques ne correspond pas forcément à l’idée commune de ce type de lieu. L’esthétique a été un facteur essentiel dans sa conception. Les larges arcades en bois, visibles de loin, offrent un bel aspect visuel. A Heudebouville, la station est située à environ 4 km de l’autoroute, dans un centre logistique clé, l’Ecoparc. Cet emplacement n’a pas été choisi au hasard, le sud de Rouen en Normandie est un point de convergence stratégique.

Située entre Paris et l’ouest de la France, la station permet également aux camions électriques venant du Havre, le deuxième plus grand port de France, de faire une halte pour recharger leurs batteries. Bernard Leroy, président de l’Agglomération Seine-Eure, qui était présent lors de l’inauguration, pense que cela marque le début de la décarbonation à grande échelle de la région : « L’installation de Milence symbolise notre stratégie, c’est en quelque sorte le coup d’envoi officiel ».

Un million de camions électriques en Europe d’ici à 2033?

Existe-t-il cependant assez de camions électriques pour justifier l’existence d’une telle infrastructure? C’est une question légitime et on peut facilement imaginer les sceptiques de l’électrique critiquer cet investissement. Actuellement, l’Europe compte uniquement 2500 camions électriques. C’est peu, mais ils devraient atteindre le nombre d’un million d’ici à 2033. Et des infrastructures appropriées sont primordiales pour soutenir leur développement. C’est ce qu’Aymeric de Lencquesaing, responsable France de Milence, nous explique.

D’après lui, un réseau européen est fondamental. « Sans cela, un transporteur ne peut pas envisager de convertir sa flotte à l’électrique », précise-t-il. Grâce à l’axe Rhin-Rhône, la France est un véritable carrefour pour le transport. « L’électrification ne doit pas être réservée uniquement aux voitures », insiste-t-il. Il rappelle que les poids lourds représentent 5,5 % des émissions de CO2 en Europe, « ce qui offre une véritable opportunité de décarbonation ».

Milence prévoit d’installer 1 700 stations de recharge d’ici 5 ans

Milence ambitionne de mettre en place 1700 points de recharge en Europe au cours des cinq prochaines années. L’entreprise néerlandaise est parfaitement consciente qu’elle ne sera pas la seule sur ce marché. En effet, on attend la mise en place de 11000 bornes de recharge pour camions électriques en Europe d’ici à 2030. Cependant, Milence souhaite jouer un rôle de catalyseur en stimulant ce mouvement. Il faut admettre que les équipes de Milence sont particulièrement efficaces. Ils ont réussi à construire la station de Heudebouville en seulement six mois.

Voir plus :   Mercedes abandonne l'EQ pour la Classe G électrique

Aymeric de Lencquesaing considère que la recette du succès réside dans le choix d’un emplacement proche des grands axes et hubs (ports, aéroports, centres logistiques), et des points de recharge ouverts, fiables (pour assurer l’efficacité pour les transporteurs) et durables (avec des matériaux respectueux de l’environnement et une énergie décarbonée). J’ai également eu la chance de pouvoir poser quelques questions à Anja van Niersen, PDG de Milence.

Elle m’a expliqué que la société a conclu des contrats pour plusieurs centres en cours de développement dans huit pays européens, qui ouvriront progressivement leurs portes jusqu’à fin 2024 et au-delà de cette date. De futurs centres en France seront annoncés dans les semaines à venir et devraient ouvrir cet été. Une période excitante s’annonce pour Milence.

Interrogée sur le nombre de camions attendus à la station d’Heudebouville, la PDG de la société se dit convaincue que « tout comme le premier centre que nous avons ouvert à Venlo aux Pays-Bas, celui près de Rouen connaîtra un beau succès ». Des entreprises de logistique ont, selon elle, prévu d’intégrer cette station dans leur activité quotidienne. En réponse à une question posée par un lecteur d’Automobile Propre, elle m’a précisé que « les voitures ne peuvent pas utiliser les stations de Milence ».

Le marché est-il prêt pour cette transition?

Quand je lui ai demandé si le marché européen était prêt pour cette transition vers les poids lourds électriques, Anja van Niersen m’a assuré que « l’électrification est là pour rester ». Elle est persuadée que c’est la « solution la plus rapide pour un transport routier durable ». Milence prévoit d’installer la recharge MCS d’ici la fin de l’année, une technologie qui offrira de meilleures performances de chargement aux camions et bus électriques futurs.

Il est toutefois évident que le marché de l’électricité connaît un ralentissement au début de cette année 2024. La PDG de Milence est au courant de cette situation et m’a fait part de ses réflexions à ce sujet, indiquant que « la transition vers l’électrification rencontre encore certains défis, mais ceux-ci peuvent être surmontés grâce à des stratégies et des politiques adaptées ».

Elle estime que l’un des défis les plus importants est de « préparer les réseaux électriques pour répondre à la demande accrue de véhicules électriques à venir ». Ce sujet, tout comme « la complexité du partage des données entre les différents systèmes » et « l’assurance d’une interopérabilité totale, sont des éléments clés du nouvel écosystème qui doit être conçu », m’a-t-elle précisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aidez-nous à faire avancer votre média
Des questions ou des suggestions...
Retour en haut