Mazda 2 Hybrid 2024: Essai Vidéo du Clone Repimpé de la Toyota Yaris

Depuis sa naissance en 2022, la Mazda 2 hybride est en quelque sorte une réplique de la Toyota Yaris. Mais maintenant, la Mazda se refait une beauté, en adoptant un nouveau design frontal et les dernières options offertes par sa sœur jumelle. Le vrai défi pour elle est de savoir si ses nouveautés et surtout un meilleur rapport coût/équipements la rendront plus attrayante.

Mazda 2 Hybrid (2024) : le clone de la Toyota Yaris se
Mazda 2 Hybrid (2024) : le clone de la Toyota Yaris se
Mazda 2 Hybrid (2024) : le clone de la Toyota Yaris se
Mazda 2 Hybrid (2024) : le clone de la Toyota Yaris se
Mazda 2 Hybrid (2024) : le clone de la Toyota Yaris se
Les ouvertures arrière sont étroites mais la banquette est confortable et l'habitabilité suffisante.
Le seuil forme une marche mais le volume est satisfaisant.
À l’intérieur, même les selleries sont reprises de la Yaris. Seule cette finition haut de gamme Homura Plus profitera en série des nouveaux grands écrans d'origine Toyota.

Quelques Details :
Relookage
Citadine
Hybride 116 ch
À partir de 25 350 €
Si vous n’êtes pas très familier avec la marque Mazda (et on ne vous en tiendra pas rigueur car la présence de la marque sur notre marché a beaucoup diminué !), Mazda a deux modèles « 2 » dans sa gamme. D’un côté, le modèle fait entièrement maison qui utilise de l’essence ou l’hybridation légère, et l’autre, depuis 2022, est un modèle pleinement hybride qui est une variante rebadgée de la Toyota Yaris 4.
Pour ceux qui ne sont pas dans le vaste monde automobile, le réaménagement entre les marques est très courant depuis des lustres. Donc, n’y voyez aucun scandale, surtout si cela profite aux acheteurs. On peut rappeler des exemples mémorables tels que les Citroën Saxo et Peugeot 106, ou plus récemment les trio de Toyota Aygo, Citroën C1 et Peugeot 107-108.
Cependant, en ce qui concerne le design, la Mazda 2 hybride était trop similaire à sa version originale. C’est pourquoi la marque au logo ailé a décidé de lui donner une nouvelle apparence. Rien de très innovant, mais le modèle adopte une grille avant typique des voitures Mazda, tout en conservant les projecteurs de la Yaris.
À l’arrière, le seul changement notoire est la suppression de la bande noire entre les phares, remplacée par une pièce du même couleur que la carrosserie. Toutefois, lorsqu’on regarde le profil de la voiture, il reste difficile de différencier la Mazda.
Concernant les dimensions, elles sont clairement les mêmes que celle de sa sœur jumelle, à savoir 3,94 m de long, soit 11 cm de moins que sa concurrente principale, la Renault Clio hybride. Cela rend le stationnement plus facile. Néanmoins, la Mazda 2 ne fait aucun compromis sur l’espace intérieur…
Comme la Toyota, elle offre suffisamment d’espace pour les jambes à l’arrière, y compris pour les passagers mesurant 1,80 m. De plus, la banquette arrière est également bien creusée. Cependant, les portières restent étroites, rendant l’entrée et la sortie, ou l’installation d’un enfant sur son réhausseur, quelque peu compliquées. Les porte-gobelets sont rares, ainsi que les rangements, avec des compartiments de porte réduits, et un seul sac à monnaie supplémentaire dans les modèles haut de gamme.
Fort heureusement, le coffre est assez spacieux, avec une capacité de 286 dm3, similaire à celle de la Clio hybride. Mais il y a deux inconvénients : l’ouverture est étroite et le seuil est haut, ce qui rend le chargement du coffre un peu difficile.
Pour ce qui est du reste, on retrouve le même design et les mêmes équipements que dans la Yaris, y compris les nouveaux grands écrans sur le modèle haut de gamme (12,3’’ pour l’instrumentation digitale et 10,5 pour le système multimédia/GPS). Ils sont rapides mais hélas, leurs menus sont assez complexes, surtout pour le tableau de bord.
D’autre part, la position de conduite est impeccable avec des sièges sport bien maintenus dans les finitions riches « Homura ».
Alors, pourquoi préférer cette Mazda revisitée à l’originale, c’est-à-dire la Yaris, en sachant que la revente pourrait être plus difficile ? La réponse n’est pas encore très claire. Concernant le prix, elle n’est pas vraiment bon marché. Pire, en misant sur les équipements, le prix de base de la 2 hybride est plus élevé, à 25 350 €, contre 24 450 € pour la Toyota. Certes, elle offre de série la climatisation automatique, une caméra de recul, l’accès sans clé, le régulateur de vitesse adaptatif et un écran tactile 9’’ avec compatibilité pour les smartphones, mais cela reste cher.
En comparant deux gammes populaires (Centre Line pour Mazda et Design pour Toyota), la Yaris semble avoir une légère avantage : à 26 450 €, soit 400 € de moins, elle ajoute des jantes de 16” et le système d’infotainment le plus avancé avec navigation intégrée. Les seuls atouts côté Mazda sont des sièges chauffants et une garantie de six ans (valeur de 589 € sur la Yaris) au lieu de trois ! C’est plutôt cocasse, surtout que ses composants viennent de Toyota !
À moins que la Mazda n’ait un avantage secret en matière de conduite, il est difficile de justifier son choix pour le moment…

Retour en haut