Les Volants Carrés : Pas Nouveau !

Les volants carrés ? Ce n

Peugeot a révélé récemment que dès 2026, ses modèles s’équiperaient d’un volant rectangulaire, suscitant une levée de boucliers. Mais qui a dit qu’un volant devait être rond ? D’ailleurs, il ne l’a pas toujours été, loin de là.
🚗 Les volants carrés ? Ce n’est pas nouveau !
🚗 En 1894, Alfred Vacheron équipe sans Panhard&Levassor du premier volant de direction. Historique !
🚗 En 1923, la Voisin C6 Laboratoire s’équipe déjà d’un volant à double méplat !
🚗 Pour 1960, la Plymouth Fury adopte un volant assez rectangulaire. D’autres modèles du groupe Chrysler suivront cette voie qui se révèlera d’abord une impasse.
🚗 Ne vous fiez pas aux apparences : le volant de la Citroën SM, en 1970, n’est pas totalement circulaire mais bien ovale.
🚗 Si la carrosserie de l’Austin Allegro de 1973 est tout en rondeurs, son volant dit Quartic se veut pratiquement rectangulaire. Non, il n’y a pas de logique…
🚗 En 1982, la série K2000 introduit dans l’imaginaire collectif le fait qu’une voiture peut adopter un volant type aviation. Est-ce là ce qui a inspiré les geeks de Tesla qui introduiront un accessoire similaire dans la Model S en 2021 ?
🚗 En 1999, la McLaren MP4-14 renonce à toute forme de circularité pour son volant. Et ça fera école.
🚗 En 2002, la Ferrari Enzo ramène le volant pas rond dans l’automobile de route. Cette fois, de façon pérenne.
🚗 En 2021, Tesla franchit une nouvelle limite en adoptant un volant façon K2000 dans sa Model Y. C’est inutile mais ça fait jaser…
🚗 En 2022, Peugeot dote son concept Inception d’un volant rectangulaire, pas franchement nouveau en soi. Il arrivera en série en 2026 sur la 208 électrique, dans le seul but d’offrir une forme de différenciation…
🔧 Savoir qui, entre les Français et les Allemands, a inventé l’automobile relève du casse-tête. Si le premier véhicule à être mu sans intervention extérieure demeure le fardier de Cugnot (1769), d’autres considèrent que la Benz Patentwagen de 1886, dotée d’un moteur à combustion interne est la première vraie voiture. Mais aucun de ces engins ne disposait de volant : on utilisait pour les diriger des leviers verticaux, horizontaux ou verticaux. Pas très aisé !
Il faut attendre une dizaine d’années, 1894 exactement, pour que quelqu’un se dise, « tiens, un truc rond pour diriger mon automobile, ça sera plus pratique. » Celui qui imagine ça, c’est le français Alfred Vacheron. Lors de la première vraie course automobile, tenue entre Paris et Rouen le 22 juillet 1894, il installe un volant sur sa monture, qui n’est pas une Benz mais une Panhard&Levassor.
Il ne gagnera pas finissant 4e, un bon score qui ne convaincra toutefois pas le constructeur d’adopter son invention. Une erreur funeste car Emile Levassor mourra des suites d’un accident qu’il a eu en course en 1897 faute d’avoir pu manœuvrer sa voiture correctement. Dès 1898, toutes les  Panhard ont un volant de direction. Une innovation majeure qui va ensuite se répandre comme une traînée de poudre dans l’industrie automobile tant elle est ergonomique.
🚗 Un volant circulaire, faut-il le préciser, car dès les années 20, un constructeur va introduire une idée qui ne fera florès que bien plus tard. Voisin dote en effet sa C6 Laboratoire d’un volant à double méplat, mais il ne s’agit que d’un prototype.
🚗 Quelques décennies plus tard, aux Etats-Unis, dans les années 50, on vit une ère où l’aéronautique effectue des progrès fulgurants et par son influence donne des ailes au design automobile. Tout est alors bon pour se distinguer. Ainsi, fin 1959, Plymouth pousse le bouchon plus loin que les autres constructeurs en installant un volant non plus rond mais pratiquement rectangulaire dans sa Fury modèle 1960, accessoire que l’on retrouvera en 1960 dans l’Imperial Crown et en 1963 dans la Chrysler 300, les trois modèles étant fabriqués par le même groupe. Ce ne sera pas un succès mémorable : dès 1964, le groupe y renonce, sans avoir été copié.
🚗 En 1970, c’est au tour de la mythique Citroën SM de renoncer au volant rond, le sien étant ovale… et monobranche. Mais, là encore, ça n’inspirera personne. Toutefois, en 1973, l’Austin Allegro revient, pour sa part, au volant rectangulaire, un peu comme chez Plymouth, qu’elle dénomme Quartic. Vraiment peu apprécié, il ne durera que deux ans et disparaîtra en 1975… comme la SM !
🚗 Par la suite, les volants resteront désespérément circulaires, au grand dam des adeptes de l’innovation gratuite. Mais ceux-ci reprendront espoir grâce la série K2000, ou Michael Knight se retrouve à bord d’une Pontiac Firebird remplaçant son volant rond par une commande type aviation. On ne le sait pas, mais cette voiture de télévision sera visionnaire à plus d’un titre, avec sa synthèse vocale, ses écrans, sa conduite autonome et son intelligence artificielle !
🚗 Par ailleurs, la Formule 1, à la fin des années 80, se met à son tour à utiliser des volants aplatis sur le bas pour des questions de place pour les pilotes. Mieux, en 1999, la McLaren MP4/14 adopte un volant totalement étrange, dépourvu de jante sur ses parties supérieures et inférieures, tout en intégrant des dizaines de fonctions. Mieux que celui de K2000 !
🚗 D’ailleurs, en Formule 1, tous les constructeurs recourent à ce genre de commande, pour des raisons purement fonctionnelles. Néanmoins, on commencera à voir revenir des volants inspirés de la catégorie-reine sur des modèles de route en 2002 avec la Ferrari Enzo. La partie haute de son volant est, en effet, aplatie. Un détail qui, à son tour, va se répandre, d’abord chez Audi, avant que presque tous les constructeurs n’y viennent. Non pas parce que c’est pratique, mais parce que ça fait technologique, voire sport.
🚗 Avec la Model S Plaid, Tesla franchit une barrière en 2021 en introduisant le Yoke en grande série, une sorte de demi-volant carré sans partie supérieure (on en avait déjà vu un en 2020 sur la très exclusive Aston Martin Victor), qui ne fait pas que des émules.
🚗 Et en 2024, voilà-t-y pas que Peugeot y va de son annonce. La marque va utiliser un volant bien plus rectangulaire que les autres : dénommé Hypersquare, cet accessoire sera désormais carré et disponible dès 2026. L’ergonomie ? Mais qui s’en soucie ? Dans un monde toujours plus infantilisé, il n’est pas étonnant que l’automobile s’apparente sans cesse davantage à un jouet géant, où des gadgets plus ou moins ridicules prennent le pas sur les fonctions essentielles. Désormais, l’influence des jeux vidéos, extrêmement influents depuis une vingtaine d’années, a une influence directe sur la conception de nos voitures, étrange inversion de valeurs… 🚘

Picture of Franck Levesque

Franck Levesque

Je suis Franck Levesque, co-fondateur et rédacteur en chef de LeFuté.fr. Depuis la création du site, j’ai consacré ma carrière à la passion automobile et à l’innovation dans ce domaine. Mon intérêt particulier pour les nouvelles technologies automobiles m'a permis de développer une expertise solide sur les véhicules électriques et les avancées écologiques. Je suis reconnu pour ma capacité à vulgariser des sujets techniques complexes, permettant ainsi à tous de comprendre les enjeux de l'industrie automobile. Mon engagement est de fournir des informations précises et pertinentes pour guider les amateurs et professionnels de l’automobile. En plus de mon rôle chez LeFuté.fr, je suis souvent invité comme conférencier et participe régulièrement à des revues spécialisées, partageant mes connaissances sur les tendances et les innovations dans l’univers automobile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aidez-nous à faire avancer votre média
Des questions ou des suggestions...
Retour en haut