La berline électrique de Huawei vs Maybach et Rolls-Royce

BAIC-Huawei Stelato S9

Huawei se lance dans le très haut de gamme de l’automobile

Après Aito, Luxeed et Stelato, Huawei prépare une nouvelle marque. Elle vise le haut de gamme. Confort et technologie au rendez-vous.

Huawei s’affirme de plus en plus comme un acteur majeur de l’industrie automobile en Chine. Ses produits équipent de nombreux modèles des grandes marques, les aidant à combler leur retard technologique. Grâce à divers partenariats, sa division automobile rencontre un certain succès avec les Aito M7 et Luxeed S7, notamment sur le marché chinois. Mais comme bon nombre d’acteurs du secteur, Huawei souhaite monter en gamme, malgré une concurrence qui pousse les prix vers le bas.

Récemment, la marque a dévoilé le grand SUV Aito M9 en collaboration avec Seres, et s’apprête à lancer la berline Stelato S9 avec BAIC. Bien que la S9 puisse sembler être une version améliorée de la S7, les deux produits visent des segments différents. Alors que Luxeed et Aito ciblent un public plus large, Stelato vise clairement le premium. Et ce n’est pas fini. Huawei s’apprête à dévoiler une quatrième branche de sa gamme en partenariat avec JAC, visant cette fois le très grand luxe.

Maybach et Rolls-Royce, vraiment ?

Yu Chengdong, responsable de la division automobile chez Huawei, affirme que les références pour le développement de leur nouveau fleuron sont les marques de luxe Maybach et Rolls-Royce en termes de confort et de prestige…

Voir plus :   Stellantis supprime des postes à Turin suite à la baisse des ventes de Fiat 500 électrique

Une berline chinoise aussi confortable qu’une Rolls-Royce ? Ce n’est plus aussi absurde qu’auparavant. Le confort est l’un des points forts des modèles chinois, offrant des suspensions avancées et une insonorisation de qualité. La récente Nio ET9 en est un exemple, tout comme le monospace Zeekr 009 qui propose un niveau de confort similaire à une Mercedes Classe-S.

Si sur le plan technique et des prestations, l’idée n’est pas farfelue, Huawei et JAC auront du mal à rivaliser en termes de prestige. Cependant, ils visent des prix plus accessibles, autour d’un million de yuans, soit environ 125 000 euros. Un prix bien moins élevé que celui d’une Rolls-Royce, mais proche de celui d’une Mercedes Classe S Maybach, et susceptible d’intéresser les clients chinois.

Il est intéressant de noter que JAC est partiellement détenu par Volkswagen, ce qui souligne les collaborations internationales dans l’industrie automobile chinoise.

Picture of Gilfoyle

Gilfoyle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aidez-nous à faire avancer votre média
Des questions ou des suggestions...
Retour en haut