Jeantaud Duc: L’électrique record des voitures les plus rapides du monde oublié

La Duc Jeantaud

L’honneur d’être la première voiture à avoir battu un record de vitesse mondiale officiellement reconnu revient à un véhicule français. Cependant, ce n’est pas la renommée « Jamais contente » de Camille Jenatzy qui s’attribue ce succès, mais plutôt la « Duc » de Charles Jeantaud, quelques mois plus tôt. Ce véhicule électrique a été enregistré à une vitesse de 63,15 km/h en 1898.

Cette réalité est souvent laissée de côté. Lorsqu’on mentionne la première voiture électrique à dépasser les 100 km/h, on parle de la « Jamais contente », qui est effectivement célèbre. Cependant, la « Jeantaud Duc » est souvent laissée de côté, elle qui détient le premier record du monde officiellement reconnu. Malgré cette réalisation majeure, elle et son créateur sont tombés dans l’oubli de l’histoire automobile.

Charles Janteaud, le créateur de ce véhicule, n’était pas du genre à se laisser impressionner. Né à Limoges en 1843, il s’installa à Paris à seulement 16 ans pour suivre la voie de son père et devenir carrossier à son tour. Il contribua au développement de divers systèmes de changement de vitesse, de suspensions et d’essieux pendant environ vingt ans.

En 1880, Janteaud a une révélation : l’avenir est à l’électrique. Entouré d’une bande d’amis, dont les ingénieurs Camille-Alphonse Faure et Gustave Trouvé, il se lance dans la création d’une voiture électrique. Malheureusement, sa première tentative avec le modèle Tillbury s’est terminée par un incendie après seulement 100 mètres. Mais Janteaud n’a pas abandonné ; il est retourné à l’atelier et a préparé une nouvelle Tillbury. Pour prouver la fiabilité de son véhicule, il a participé à la course Paris-Bordeaux-Paris en 1895. Malgré une autonomie limitée et des problèmes avec l’un de ses essieux, il a continué à travailler sur son véhicule.

Voir plus :   Essai Audi A3 Sportback Restylée 2024: Confirmation de son Existence

Trois ans plus tard, il a développé un véhicule qui aurait pu figurer dans le livre des records si celui-ci avait existé à l’époque. La « Duc », du nom de ce nouveau véhicule, est la première automobile dotée d’un design profilé. Fort de cette réussite et convaincu de la rapidité de la Duc, Janteaud a décidé de tenter le record du monde en 1898, année de création d’un comité d’homologation officiel.

Pour cet essai, Janteaud a confié le volant, non pas à un duc, mais à un comte : Gaston de Chasseloup-Laubat. Le comité, Janteaud, sa voiture et ce comte se sont retrouvés samme le 18 décembre dans le parc agricole de la plaine d’Achères dans le département des Yvelines. Très rapidement, le jugement a été prononcé : 63,15 km/h, c’était un record mondial.

Cependant, cette gloire a été de courte durée. En effet, son rival de longue date Camille Jenatzy, l’a défié six mois plus tard. Même si la Duc avait amélioré sa vitesse, atteignant 92 km/h, ce ne fut pas suffisant. La voiture de Jenatzy a dépassé la barre symbolique des 100 km/h pour la première fois ce jour-là, enregistrant une vitesse de 105,879 km/h.

Suite à cet épisode, Janteaud et sa « Duc » tombèrent dans l’oubli. L’avènement du moteur à combustion interne a finalement eu raison de son entreprise, qui a fait faillite en 1905. Un an plus tard, Janteaud est décédé d’une intoxication au monoxyde de carbone, émanant du même type de moteur qui a causé la chute de son entreprise.

Picture of Gilfoyle

Gilfoyle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aidez-nous à faire avancer votre média
Des questions ou des suggestions...
Retour en haut