Interdiction vente voitures thermiques en Europe: bientôt modifiée ?

L’interdiction de la vente des voitures thermiques en Europe bientôt modifiée ?

Le parti populaire européen remet en question l’interdiction des voitures thermiques en 2035

Le Parti Populaire Européen (PPE), le groupe le plus représenté au Parlement européen, envisage de remettre en cause l’interdiction des voitures thermiques en 2035.

Suite aux élections européennes qui ont eu lieu le 9 juin 2024, le PPE a consolidé sa position de groupe le plus représenté au Parlement européen, avec 188 eurodéputés sur un total de 720. Cette majorité relative renforce leur influence au sein de l’Union européenne et leur permet de défendre une politique de centre-droit.

Profitant de cette position dominante, les membres du PPE se sont réunis au Portugal pour discuter des priorités politiques pour le prochain mandat quinquennal. Et l’un des sujets phares abordés est la remise en question de l’interdiction des voitures thermiques en 2035.

Donner plus de place aux carburants alternatifs

Les eurodéputés du PPE envisagent une révision de la mesure interdisant la vente de véhicules thermiques neufs en 2035. Selon un document obtenu par Reuters, ils cherchent à revoir les règles de réduction des émissions de CO2 pour les nouvelles voitures afin de favoriser l’utilisation de carburants alternatifs non polluants au-delà de 2035.

Voir plus :   Obtention de 9 500 € d'aides pour l'achat d'une Renault Scenic électrique : le cas de Marc

La Commission européenne avait déjà promis un cadre juridique permettant de maintenir la vente de véhicules thermiques utilisant des carburants synthétiques après 2035. C’est sur ce sujet que les députés du PPE souhaitent se concentrer.

La position délicate d’Ursula von der Leyen

Pour obtenir un second mandat à la tête de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, membre du PPE, devra apporter des garanties sur ce sujet. Cependant, elle devra également convaincre les Socialistes et Démocrates, le deuxième groupe du Parlement européen, qui s’opposent fermement à toute tentative d’assouplissement de cette mesure.

Les débats s’annoncent tendus à Strasbourg, avec des positions déjà bien marquées.

Picture of Anthony Levesque

Anthony Levesque

Je suis Anthony Levesque, co-fondateur et rédacteur chez LeFuté.fr. Depuis des années, je nourris une passion profonde pour la communication et le partage d’informations. Mon parcours a commencé en tant que contributeur freelance, une expérience qui a affûté ma plume et mon esprit critique. Spécialisé dans l'actualité automobile, je m'efforce de fournir des analyses détaillées et des explications claires sur des sujets variés, allant des innovations technologiques aux tendances du marché. En plus de la rédaction, je veille à la révision des contenus pour garantir leur exactitude et leur pertinence. Mon engagement envers la qualité de l’information se reflète dans chaque article que je publie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aidez-nous à faire avancer votre média
Des questions ou des suggestions...
Retour en haut