Interdiction des moteurs thermiques en 2035 : Incertitude croissante

Voiture Diesel

Le PPE envisage la possibilité des véhicules à moteur thermique alimentés par des e-fuels après 2035

Le PPE, le groupe qui a le plus d’eurodéputés au Parlement européen, voudrait revoir les règles de l’UE afin d’autoriser les véhicules à moteur thermiques fonctionnant uniquement avec des e-fuels après 2035.

En 2023, l’Union européenne a adopté une nouvelle législation qui obligera les voitures neuves (sauf quelques exceptions) à avoir zéro émission de carbone à partir de 2035. Cette règle interdit, de fait, les ventes de voitures utilisant de l’essence ou du gasoil. Mais pour que cette législation passe, la Commission européenne a dû trouver un accord avec l’Allemagne, en s’engageant à créer une voie légale pour autoriser des véhicules fonctionnant uniquement avec des e-fuels.

Pour rappel, les e-fuel, ou carburants synthétiques, sont un type de carburant fabriqué avec du CO2 et de l’hydrogène. Et la quantité de CO2 libérée lors de la combustion dans le moteur est donc, théoriquement, la même que celle capturée lors de la production.

Une “priorité” pour le PPE ?

Après les récentes élections européennes, il devient encore plus probable qu’on pourra encore acheter des voitures à moteur thermique neuves après 2035, à condition que ces voitures utilisent des e-fuels. Dans un récent article, Reuters évoque en effet le projet du Parti populaire européen (PPE), le groupe qui a obtenu le plus de sièges au Parlement européen (188 sur 720), de revoir la législation de l’UE. L’agence évoque une réunion des eurodéputés du PPE qui aurait eu lieu au Portugal, et durant laquelle le groupe aurait discuté de ses priorités pour les cinq prochaines années.

Voir plus :   Les 5 projets et voitures de Tesla pour l'avenir

Reuters aurait eu accès à une ébauche de la liste des priorités du PPE qui inclurait une “révision des règles de réduction des émissions de CO2 pour les voitures et camionnettes neuves afin de permettre l’utilisation de carburants alternatifs à zéro émission au-delà de 2035”.

Sous l’influence du PPE, le Parlement européen pourrait donc pousser la Commission européenne (dont la présidente actuelle est aussi membre du PPE) à revoir son agenda. Mais bien entendu, pour le moment, il ne s’agit encore que d’une rumeur.

  • Afin de faire passer le texte qui interdira les ventes de voitures neuves émettant du CO2 après 2035, la Commission européenne a dû trouver un accord avec l’Allemagne
  • En substance, Bruxelles s’est engagé à trouver une voie légale pour autoriser les véhicules à moteur thermiques qui fonctionnent uniquement avec des e-fuels
  • L’autorisation des véhicules fonctionnant à l’e-fuel après 2035 pourrait, par ailleurs, être l’une des priorités du PPE, le groupe qui a obtenu le plus de sièges au Parlement européen
Picture of Franck Levesque

Franck Levesque

Je suis Franck Levesque, co-fondateur et rédacteur en chef de LeFuté.fr. Depuis la création du site, j’ai consacré ma carrière à la passion automobile et à l’innovation dans ce domaine. Mon intérêt particulier pour les nouvelles technologies automobiles m'a permis de développer une expertise solide sur les véhicules électriques et les avancées écologiques. Je suis reconnu pour ma capacité à vulgariser des sujets techniques complexes, permettant ainsi à tous de comprendre les enjeux de l'industrie automobile. Mon engagement est de fournir des informations précises et pertinentes pour guider les amateurs et professionnels de l’automobile. En plus de mon rôle chez LeFuté.fr, je suis souvent invité comme conférencier et participe régulièrement à des revues spécialisées, partageant mes connaissances sur les tendances et les innovations dans l’univers automobile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aidez-nous à faire avancer votre média
Des questions ou des suggestions...
Retour en haut