Hertz supprime 10 000 voitures électriques supplémentaires de sa flotte automobile

Location : Hertz retire encore 10 000 voitures électriques de sa flotte automobile

Hertz a récemment fait part de sa décision de se délester d’une totalité de 30 000 voitures électriques d’ici 2024, c’est-à-dire 10 000 de plus par rapport au chiffre annoncé précédemment en janvier.

De l’ambition débordante au désenchantement

En janvier 2024, le parc automobile global de Hertz affichait un total de 60 000 voitures électriques. L’entreprise a déclaré son intention de se débarrasser de 20 000 de ces véhicules d’ici la fin de l’année, en redistribuant une partie des profits de ces ventes pour l’achat de voitures à combustion.

À l’automne de l’année précédente, Hertz avait manifesté son ambition d’acquérir 100 000 véhicules Tesla. De ces derniers, 25 000 étaient destinés à être mis à disposition des chauffeurs Uber partout en Europe. Le groupe avait également passé une commande de 65 000 véhicules électriques auprès du constructeur Polestar. Enfin, en 2022, Hertz avait acheté 175 000 véhicules électriques additionnels auprès de General Motors, un constructeur automobile renommé, afin d’élargir sa flotte d’ici 2027.

Toutefois, la désillusion a rapidement pris le pas sur l’enthousiasme pour l’électrique. Stephen Scherr, ex-directeur général de Hertz, avait exprimé son inquiétude à Bloomberg en début d’année, soulignant que le coût des véhicules électriques ne cessait d’augmenter, rendant leur réduction de plus en plus compliquée.

Une flotte électrique qui manque de rentabilité ?

Hertz a annoncé avoir constaté une dépréciation de ses véhicules d’une valeur de 588 millions de dollars au premier trimestre. De cette somme, une part de 195 millions de dollars est liée à la dépréciation de sa flotte de véhicules électriques. Autrefois désireuse d’élargir rapidement sa flotte électrique, l’entreprise est maintenant dans l’obligation de vendre ses véhicules pour éviter de subir d’importantes pertes financières. En octobre 2023, la firme avait anticipé une stagnation dans l’expansion de sa flotte électrique en raison de la fluctuation du prix des voitures Tesla. Les baisses de prix continuelles de la marque ont causé une dépréciation de la valeur de revente de ces véhicules électriques, entraînant de lourdes pertes. De plus, Hertz avait estimé des coûts beaucoup plus bas que ceux effectivement constatés aujourd’hui, ce qui a grandement réduit la rentabilité de sa flotte électrique.

Voir plus :   Heures Creuses : Changement Prix électricité, Mauvaise nouvelle Voitures électriques ?

En conséquence, Reuters a rapporté une chute remarquable du cours de l’action de Hertz, qui a perdu 24 % de sa valeur en une seule journée cette semaine.

Et Hertz n’est pas la seule entreprise à tirer cette conclusion et à adopter une telle stratégie: il semblerait que Sixt, un concurrent de taille, soit en passe de suivre la même voie, envisageant de renoncer à tous les véhicules de la marque Tesla dans sa flotte électrique pour des raisons similaires de dépréciation rapide de leur valeur résiduelle.

Picture of Gilfoyle

Gilfoyle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aidez-nous à faire avancer votre média
Des questions ou des suggestions...
Retour en haut