Hertz : cauchemar financier rêve électrique ?

Voitures parking

Il y a trois ans, Hertz avait fait le pari de l’électrique. Une stratégie qui lui aura finalement causé plus de tort qu’autre chose.

![Voitures parking](https://www.presse-citron.net/app/uploads/2024/05/obi-pixel8propix-aZKJEvydrNM-uns-1.jpg)

En 2021, Hertz, ténor de la location de voitures, faisait une entrée remarquée dans le monde du véhicule électrique. Pour cela, **l’entreprise avait opté pour une stratégie assez téméraire** : renouveler sa flotte avec 100 000 Tesla Model 3, complétées par des modèles d’autres marques. L’idée était de verdir son image en attirant une nouvelle clientèle tout en se démarquant de la concurrence. Toutefois, malgré ces projections optimistes, la réalité a pris un autre chemin. Les véhicules électriques de Hertz n’ont pas connu l’appréciation escomptée. Bien au contraire, **leur valeur a plutôt tendance à diminuer, fragilisant ainsi l’investissement initial**.

## Un retournement coûteux

L’entreprise a donc annoncé son intention de **se séparer de 30 000 véhicules électriques**, soit 10 000 de plus que prévu initialement. Cette décision radicale intervient après un constat alarmant : la valeur des véhicules électriques de la flotte Hertz a connu une importante dépréciation. Ce phénomène a engendré un surcoût considérable de **588 millions de dollars dès le premier trimestre 2024**. Un bilan plus que catastrophique.

Dans un communiqué, l’entreprise a déclaré : « La société a inscrit une dépense de 195 millions de dollars pour réduire la valeur des véhicules électriques encore en stock à la fin du trimestre et pour comptabiliser les pertes liées à la vente de ces véhicules pendant la période ». Cette nouvelle saignée met parfaitement en lumière **les difficultés rencontrées par le secteur automobile électrique**. La hausse des coûts des matières premières et la concurrence accrue semblent avoir fragilisé le modèle économique de Hertz, pourtant un véritable modèle du genre.

La décision de l’entreprise américaine pourrait avoir des répercussions importantes sur le marché de la location. D’autres acteurs pourraient être tentés de suivre le même chemin, **ce qui fragiliserait encore davantage le secteur**.

## Des coûts d’entretien intenables

La dépréciation des véhicules électriques **n’a pas été le seul vent contraire** auquel l’entreprise a malheureusement dû faire face. Les coûts d’entretien élevés des VE ont aussi largement contribué à la situation financière précaire de l’entreprise. Contrairement aux idées reçues, l’entretien des véhicules électriques en entreprise s’avère plus onéreux que prévu, en particulier pour les flottes importantes détenues par les sociétés de ce genre. Une situation complètement différente de celle des particuliers possesseurs de VE.

Voir plus :   Stationnement gratuit : l'astuce des motards parisiens

En effet, le coût moyen de réparation d’une Tesla s’élève **à 5 552 dollars, contre 4 474 dollars en moyenne pour d’autres marques**. Cette différence notable s’explique en partie par les technologies avancées embarquées dans les voitures et la conception de la voiture elle-même, dont les batteries sont intégrées au châssis.

En plus de cela, **la situation se complique davantage en cas d’accident**. Même pour des dommages mineurs, le véhicule peut nécessiter une mise au rebut, car il est impossible de vérifier l’état de la batterie, qui peut représenter jusqu’à 40 % du coût total du véhicule.

L’entreprise se retrouve ainsi prise dans **un véritable étau financier**, confrontée à des difficultés croissantes pour rentabiliser son investissement. Hertz va donc être contrainte de réévaluer sa stratégie concernant les VE, ce malgré de très bons résultats au premier trimestre 2024 (2 % de croissance et des revenus globaux de 2,1 milliards de dollars). **Les 392 millions d’euros de perte nette** que lui aura coûté le pari de l’électrique sur ce même semestre reste un sacré coup dur.

– En 2021, Hertz a acheté des dizaines de milliers de VE pour renouveler sa flotte, mais leur dépréciation a entraîné des pertes colossales de 588 millions de dollars
– Les coûts d’entretien élevés des véhicules électriques, notamment ceux de chez Tesla, ont contribué à enfoncer un peu plus l’entreprise dans le gouffre financier.
– Malgré de bons résultats au premier trimestre 2024, Hertz doit revoir sa stratégie sur les véhicules électriques afin de ne pas compromettre davantage sa situation financière.

Picture of Gilfoyle

Gilfoyle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aidez-nous à faire avancer votre média
Des questions ou des suggestions...
Retour en haut