Grève des salariés chinois chez BYD

Des salariés chinois ont fait grève chez BYD

Une rare grève secoue l’usine automobile chinoise de BYD à Wuxi, dans la province de Jiangsu. Les employés chinois expriment leur mécontentement face à leurs conditions de travail et la suppression des heures supplémentaires par l’entreprise.

Protestation des employés chez BYD à Wuxi

La semaine dernière, une grève s’est déroulée à l’usine BYD de Wuxi, près de Shanghai, où les travailleurs ont manifesté contre leurs mauvaises conditions de travail. Des vidéos et des photos diffusées en ligne ont montré une mobilisation importante des employés sur le site de l’usine. Certains étaient allongés par terre, recouverts de draps par la police.

Selon le média local Lao Wu Hong Guan, les employés de BYD ont exprimé leur mécontentement en raison de la mise en place d’un système de quatre équipes et de nouveaux horaires de travail, entraînant une perte des heures supplémentaires et une diminution de leurs revenus. L’entreprise avait promis le maintien voire l’amélioration des avantages sociaux lors du rachat de l’usine à Johnson Controls, mais les travailleurs estiment que ces engagements n’ont pas été respectés.

Voir plus :   Tesla reprend la tête des ventes de voitures électriques, BYD maintenant derrière

Pression financière sur les salariés

En Chine, malgré les efforts mondiaux en faveur de la réduction du temps de travail, les salariés chinois se retrouvent souvent contraints de faire des heures supplémentaires pour joindre les deux bouts en raison de salaires de base bas. Chez BYD, le salaire de base est de 2 490 yuans (environ 320 euros), correspondant au salaire minimum dans la province de Jiangsu. Les employés peuvent atteindre un revenu mensuel de 5 000 à 6 500 yuans (entre 640 et 860 euros) grâce aux heures supplémentaires.

La stratégie de l’entreprise pourrait être perçue comme une tentative de pousser indirectement les employés à démissionner, face à une concurrence intense sur le marché chinois. D’autres constructeurs, comme Li Auto, ont également annoncé des licenciements massifs pour réduire leurs coûts.

Picture of Gilfoyle

Gilfoyle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aidez-nous à faire avancer votre média
Des questions ou des suggestions...
Retour en haut