Fondateur du 4L Trophy rejoint définitivement le royaume des sables

L

Jean-Jacques Rey, l’instigateur du 4L Trophy en 1997 et directeur de l’entreprise Désertours, nous a malheureusement quitté cette semaine. Retour sur le parcours exceptionnel d’un homme dont le cœur appartenait au désert qu’il adorait tant.

La solitude du désert était son bureau privilégié. Les rallyes-raids et les excursions sahariennes constituaient l’essence même de sa vie. C’est à cet horizon sans limites que le jeune cadre dynamique de la grande distribution rêvait, un rêve qu’il concrétisa à 25 ans en abandonnant tout pour embrasser sa passion. Jean-Jacques Rey s’est éteint cette semaine à l’âge de 79 ans, laissant derrière lui une image d’entrepreneur doublée d’un créateur d’événements inoubliables. Les chanceux ayant pu participer à l’une de ses réalisations ne peuvent que confirmer cet aspect de sa personnalité.

Il est à l’origine de la conception du **4L Trophy**, un évènement qu’il a conçu de A à Z avec son entreprise Désertours fondée en 1986. Malgré sa petite équipe d’une vingtaine de personnes, ce n’était pas sa première réalisation d’envergure. En 1990, tel un Thierry Sabine des basques, il initie le Biarritz – Dakar. 

Néanmoins, une autre idée lui trotte dans la tête, une idée qui se forme quatre ans plus tôt lors d’une soirée passée dans un bivouac au Mali. C’est lors de l’étape de Dakar 86 qu’il se voit ado à nouveau, réalisant que chaque enfant a probablement rêvé et rêvera toujours de s’aventurer dans le désert. Un fantasme inatteignable pour les jeunes? Pas forcément. 

Suite au rallye-raid, un nouveau départ s’impose, direction le Maroc cette fois-ci, pour donner vie à son idée. Comment faire en sorte que ces jeunes puissent eux aussi avoir l’opportunité de laisser leur traces dans le sable du désert? Il leur faut une voiture résistante, polyvalente, facile à réparer et surtout, accessible. Quoi de mieux que la **Renault 4**? C’est donc à Casablanca que Jean-Jacques loue cette fameuse Renault 4 et s’élance à travers les dunes pour un test grandeur nature. 

Voir plus :   Citroën Traction : Une Révolution Franco-Américaine en Automobile

Le test est un succès, et le 4L Trophy voit le jour. La première édition en 1997 n’est toutefois pas un franc succès. L’idée d’encourager les étudiants à s’engager dans une démarche humanitaire en acheminant des colis en Afrique ne suscite pas l’enthousiasme prévu. Seules quatre équipes y participent.

C’est alors que vient le changement de cap, et notre homme rencontre les Grandes Écoles, et notamment l’École Supérieure de Commerce de Rennes qui s’engage à ses côtés. Au fil des années, d’autres établissements se joignent à l’aventure. En 2001, ils sont cinquante à s’élancer à bord de leurs 4L. A partir de 2008, le nombre grimpe à 1 000 véhicules participant à l’événement, et en 2016, le record impressionnant de 1 450
**Renault 4** parcouraient les routes marocaines.

Jean-Jacques Rey a confié, l’année précédente, l’organisation de ce qui est devenu une tradition à sa fille, Géraldine, qui continue de préserver l’esprit d’origine basé sur la solidarité et l’autonomie. Lui, il vient de quitter non pas une, mais deux familles, la sienne par le sang, et celle formée par les milliers de participants du 4L Trophy, ces derniers pleurant la perte de leur « renard du désert ».

Aidez-nous à faire avancer votre média
Des questions ou des suggestions...
Retour en haut