Essai Vidéo 2024 Audi A3 Allstreet: Baroudeuse Urbaine Par Excellence

L’A3 Allstreet se signale par des boucliers spécifiques au style agressif. Est-ce là l’idée qu’on se fait désormais d’un SUV chez Audi ?

Dans le cadre de son restylage de mi-parcours, l’A3 adopte une apparence de SUV dans une nouvelle version surélevée appelée Allstreet. Est-elle assez convaincante pour justifier un surcoût de 1 900 € par rapport à une version standard ? Essayons de le découvrir à bord d’un modèle équipé d’un moteur TSI de 150 ch.

L’A3 Allstreet se distingue par des boucliers uniques qui lui donnent un look assez agressif. Est-ce l’image que la marque Audi souhaite désormais projeter pour ses SUV ?

En quelques mots
Nouvelle version de l’A3 restylée
Carrosserie surélevée mais deux roues motrices
À partir de 39 990 €

Audi est fréquemment cité pour son impressionnante montée en gamme. Fondée en 1965, la marque aux quatre anneaux a réussi à asseoir sa position parmi les marques de luxe grâce à des Innovations technologiques considérables et une qualité prodigieuse. Toutefois, ces dernières années, on s’interroge sur la stratégie que suit le constructeur d’Ingolstadt. En effet, ses modèles ne paraissent plus innovants et semblent souffrir d’une baisse de qualité perçue. Cette tendance est particulièrement notable sur la compacte A3 qui était autrefois un véritable étalon de sa catégorie. Lancée en 2020, la génération actuelle de l’A3 paraît plutôt banale en termes de finition. Cependant, une mise à jour de mi-parcours vient d’être effectuée : est-ce suffisant pour redorer son blason ?

Pendant la conférence de presse, les représentants de la marque nous ont assuré avoir pris en compte les critiques concernant les matériaux utilisés dans l’habitacle. En outre, pour la première fois, l’A3 se voit dotée d’une version surélevée baptisée Allstreet. Cette dernière tente de surfer sur la tendance des SUV en adoptant des éléments de design spécifiques tels que des ailes et des bas de caisse en plastique ainsi qu’un bouclier distinctif comportant des prises d’air en forme de triangle.

La garde au sol est augmentée de 3 cm et les suspensions sont adaptées en conséquence. Ces modifications s’ajoutent aux autres modifications apportées à la gamme A3, notamment au niveau des phares avant et des feux arrière. À l’intérieur, le Digital Cockpit est fourni de série tandis que l’écran tactile central propose de nouvelles fonctionnalités via une sorte d’App Store. On peut également noter la présence de ventilations chromées et d’une nouvelle console centrale avec une commande de boîte de vitesses qui est maintenant affleurante et coulissante. Les portières sont également équipées d’un éclairage d’ambiance intégré dans le revêtement en tissu.

Voir plus :   Hyundai-Kia's Magma division challenges AMG, BMW M, and Audi Sport

Concernant l’équipement spécifique de l’Allstreet, il lui confère une certaine allure mais c’est un peu paradoxal de voir un modèle résolument urbain doté de protections en plastique laqué. C’est peut-être plus conforme à l’image premium que souhaite véhiculer la marque mais cela n’aura probablement pas un bel effet après quelques éraflures.

À l’intérieur, on note l’ajout d’un bandeau de tissu sur le tableau de bord, un peu à la manière de Dacia. C’est agréable au touché mais ne parvient pas à faire oublier la présence de plastiques durs et bas de gamme sur la partie inférieure du tableau de bord ni le manque d’attention porté aux garnitures des portes.

En toute franchise, je ne vois pas grande amélioration : l’habitacle de l’A3 précédente était plus chic et des concurrentes comme la Peugeot 308 ou la Renault Mégane proposent un niveau de finition tout à fait comparable.

Cela dit, L’A3 Allstreet conserve l’espace intérieur généreux de la Sportback. Notre version d’essai était équipée de sièges Sport d’excellente qualité avec une longueur d’assise ajustable.

Concernant l’écran tactile central, il est un peu petit comparé à ceux que l’on trouve généralement sur les voitures modernes mais personnellement, cela ne me dérange pas. Il est assez intuitif et réactif. J’ai réussi à connecter mon smartphone assez rapidement et facilement. Quant au tableau d’instruments numérique, il offre une excellente lisibilité.

En termes d’équipement, l’Allstreet est facturée 1 900 € de plus que la Sportback : est-ce justifié ? Voyons voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aidez-nous à faire avancer votre média
Des questions ou des suggestions...
Retour en haut