Concurrent ultra-agressif menace Tesla, Renault avec une bombe sectorielle inébranlable

Byd Ocean M

Le géant chinois BYD attaque le marché européen avec l’imposant Ocean-M 🔌🚗

Le défi de l’ultra-disrupteur chinois : l’Ocean-M

L’entreprise chinoise BYD, toujours à la pointe de l’innovation, fait des vagues dans l’industrie automobile. Avec dans son viseur, l’ultra-disrupteur Ocean-M conçu pour le marché européen.

📷 ![Ocean M](https://www.presse-citron.net/app/uploads/2024/04/byd-ocean-m.jpg)

BYD inquiète sérieusement les constructeurs occidentaux

La Ocean-M de BYD, prochainement disponible en Chine à un prix oscillant entre 19 300 et 26 000 euros, suscite de sérieuses inquiétudes chez les constructeurs traditionnels comme Tesla, Renault, Stellantis et autres acteurs européens actuellement dominants – en grande partie grâce à leurs subventions locales et leur implantation en Europe.

BYD semble maîtriser à la perfection l’équation du coût de fabrication et du prix, tout en séduisant les automobilistes européens avec des caractéristiques alléchantes, notamment sur le modèle Ocean-M – une voiture compacte avec une forte personnalité. Ce modèle se positionne entre la berline Seal et la Dolphin, la voiture électrique de ville par excellence qui correspond parfaitement aux attentes des consommateurs européens. Il est à noter que le modèle commercial n’est pas encore officialisé et le véhicule reste à ce stade un concept.

🎥

L’Ocean-M, le cauchemar de Tesla, Renault, Stellantis et Volkswagen ?

Cependant, BYD devrait faire une annonce très prochainement avec une perspective de commercialisation dès le 3e trimestre 2024. Cela signifie que l’industrie européenne est fébrile à l’idée de l’arrivée de ce modèle, et l’on peut les comprendre. Les constructeurs chinois n’hésitent pas à rogner sur leurs marges pour s’emparer plus rapidement du marché, une stratégie inenvisageable pour les constructeurs établis en Europe.

Voir plus :   Risques pour stationnement de voitures thermiques sur places réservées à l'électrique

On peut d’ores et déjà imaginer un SUV à moins de 20 000 euros, bien que les tarifs européens soient toujours beaucoup plus élevés à cause des diverses contraintes d’importation et de réglementation. Quoi qu’il en soit, les constructeurs comme Renault avec la Megane E-Tech, Peugeot avec l’E-208 et Volkswagen avec l’ID.3 pourraient avoir à revoir leur stratégie tarifaire et leur fabrication pour contrer l’arrivée de l’Ocean-M.

Pour l’instant, nous ne disposons pas de beaucoup d’informations sur la fiche technique définitive de l’Ocean-M. Cette dernière sera déterminante pour sa réussite en Europe, notamment en termes de sécurité, de recharge rapide et bien sûr d’autonomie, un critère très important pour ceux qui envisagent l’achat d’une voiture électrique.

📌

Points clés à retenir :

  • 📍 Alors que les subventions sont de moins en moins favorables aux marques étrangères, BYD continue d’inquiéter les constructeurs implantés en Europe – un marché qui reste l’une de ses cibles principales.
  • 📍 Le constructeur a déjà dévoilé un concept de l’Ocean-M, un SUV compact à environ 20 000 euros – et un modèle commercial devrait arriver en seulement quelques mois.
  • 📍 Toute la question est maintenant de savoir à quel prix la Ocean-M pourra vraiment être proposée aux clients européens lors de son arrivée d’ici fin 2024, ou courant 2025 au plus tard.
Picture of Gilfoyle

Gilfoyle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aidez-nous à faire avancer votre média
Des questions ou des suggestions...
Retour en haut