Camion en feu à Marseille cause chaos

Un camion en feu sème le chaos à Marseille

Un véhicule de transport lourd a dû s’arrêter brusquement en raison d’un feu qui s’est déclaré sur sa remorque, le long de l’autoroute A50, reliant Aubagne à Marseille, près du secteur de La Pomme, lundi 22 avril. L’incident s’est produit peu de temps avant les heures de grande affluence.

Un camion en feu sème le chaos à Marseille
Ces automobilistes restaient bloqués pendant plusieurs heures.
Quelques personnes quittaient leur véhicule pour comprendre la situation.
Un camion en feu sème le chaos à Marseille
La dépanneuse en route vers le camion brûlé.

La fin de journée de ce lundi 20 avril a été assez éprouvante pour les habitants de Marseille, un peu avant 17h. En effet, un camion et sa remorque embrasée par le feu bloquaient l’autoroute A50, habituellement très empruntée à ce moment de la semaine. Un quart d’heure après l’annonce de l’incendie, une congestion routière d’une dizaine de kilomètres s’est formée.

Les pompiers-secouristes de la marine se sont rapidement rendus sur les lieux pour tenter de contenir l’incendie alors qu’un fort vent du mistral balayait la ville de Marseille. En face de l’amplitude et complexité de l’opération, les conducteurs étaient contraints de faire preuve de patience et de descendre de leur véhicule pour comprendre la situation. La circulation dans la direction inverse était quant à elle extrêmement lente.

Voir plus :   Premières impressions Skoda Octavia restylée en live - au volant

Avec l’aide d’applications connectées telles que Waze ou Google Map, l’information concernant le flux de circulation s’est rapidement dissipée dans l’agglomération, sur les routes nationales et départementales. Cette situation a fortement perturbé les interventions des véhicules de secours et les bus. « Un inspecteur de bus m’a informé après avoir demandé des informations aux responsables du réseau de transport que les bus circulant sur l’autoroute ont été redirigés vers la route nationale. Ils ne sont pas sûrs du temps qu’ils mettront pour atteindre le terminal », raconte une habitante de Marseille, coincée à la place Castellane, qui a l’habitude de se rendre à son travail dans le quartier d’affaires de la Joliette depuis la Valentine via l’A50. Ce n’est qu’à partir de 20 heures que la circulation a commencé à se fluidifier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aidez-nous à faire avancer votre média
Des questions ou des suggestions...
Retour en haut