Bug informatique : 600 000 conducteurs évitent perte de points

Permis De Conduire

Un dysfonctionnement informatique perturbe le traitement des infractions routières en France, laissant des centaines de milliers de dossiers de retrait de points en attente. Depuis mi-avril, un processus de récupération a été mis en place pour traiter jusqu’à 10 000 dossiers par jour.

🚗🔌 Un bug informatique bloque l’Agence nationale des traitements automatisés des infractions (ANTAI) depuis mi-novembre 2023, ce qui a entraîné un retard dans le traitement des infractions routières. Environ 600 000 dossiers n’ont pas été traités en 6 mois, permettant aux conducteurs verbalisés de temporiser le paiement des amendes sans perdre de points sur leur permis.

ℹ️ Selon des experts du droit routier, ce dysfonctionnement aurait causé un manque à gagner de 8 millions d’euros pour les professionnels de la récupération de points et a entraîné une baisse de 35% des inscriptions aux stages de récupération.

Un décret remis en question

📝 Le décret n°2023-1150, qui exempte les conducteurs d’un retrait de point pour des excès de vitesse inférieurs à 5 km/h, est soupçonné d’être à l’origine de ce problème. Depuis le 15 avril 2024, un processus de rattrapage est en cours avec plus de 10 000 dossiers traités quotidiennement pour rectifier la situation. Les conducteurs concernés devront rester vigilants quant à la notification éventuelle de retraits de points, même après coup.

Voir plus :   Risques pour stationnement de voitures thermiques sur places réservées à l'électrique

✉️ Certains automobilistes ont déjà reçu des avis de contravention indiquant « zéro points retirés », mais il est conseillé de conserver précieusement ces documents pour prévenir toute surprise ultérieure.

Picture of Gilfoyle

Gilfoyle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aidez-nous à faire avancer votre média
Des questions ou des suggestions...
Retour en haut